France / Politique

Le député Eric Raoult veut nobéliser Nicolas Sarkozy

Temps de lecture : 2 min

Nicolas Sarkozy, le 6 mai 2012. REUTERS/Philippe Wojazer
Nicolas Sarkozy, le 6 mai 2012. REUTERS/Philippe Wojazer

Eric Raoult, député UMP de Seine-Saint-Denis et maire du Raincy, a proposé la candidature de Nicolas Sarkozy pour le prochain prix Nobel de la Paix, pour que soit reconnue son action au plan international. Selon l'agence Reuters, qui a contacté le député par téléphone, ce dernier est «actuellement en train d'adresser une lettre à tous les députés et sénateurs, quelle que soit leur appartenance, au Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, et au Comité du prix Nobel à Stockholm.»

Pour justifier sa démarche, le député a cité les différentes phases de l'engagement international de l'ancien président. «On peut retenir les infirmieres bulgares, l'action menée en Libye, celle en Géorgie, en Côte d'Ivoire. On a eu beaucoup de succès», a expliqué Eric Raoult au Lab d'Europe 1.

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

En 2009, le président américain Barack Obama avait obtenu le prix Nobel «pour ses efforts extraordinaires en faveur du renforcement de la diplomatie et de la coopération internationales entre les peuples.»

Newsletters

Jean-Paul Belmondo, professionnel de Roland-Garros

Jean-Paul Belmondo, professionnel de Roland-Garros

L'acteur avait deux amours: le cinéma et le sport. Fan de boxe, cofondateur du PSG, le comédien mort le 6 septembre 2021 à l'âge de 88 ans ne manquait presque jamais une édition de Roland-Garros. Dans les dernières années de sa vie, c'est l'un des...

Lu Shaye, l'ambassadeur qui prouve que la diplomatie chinoise passe à l'offensive

Lu Shaye, l'ambassadeur qui prouve que la diplomatie chinoise passe à l'offensive

Les remous provoqués par ce «loup guerrier», qui a insulté un chercheur français sur Twitter, s'inscrivent dans un cadre plus large.

VGE, président du cool trente ans avant Obama

VGE, président du cool trente ans avant Obama

Valéry Giscard d'Estaing est mort ce mercredi 2 décembre à l'âge de 94 ans. Tout au long de sa vie politique, l'ancien président de la République n'aura cessé de tenter de se construire une image d'homme moderne, en rupture avec les chefs d'État...

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio