Présidentielle 2012 live directFrancePresidentielle

Jean-François Copé est –finalement– favorable aux primaires ouvertes à droite

Slate.fr, mis à jour le 04.06.2012 à 17 h 25

Jean-François Copé lors d'une interview avec l'agence Reuters, le 30 janvier 2012. REUTERS/Mal Langsdon.

Jean-François Copé lors d'une interview avec l'agence Reuters, le 30 janvier 2012. REUTERS/Mal Langsdon.

Le secrétaire général de l'UMP Jean-François Copé, interrogé sur France inter le 4 juin 2012, a déclaré adhérer au principe de primaires ouvertes en 2016 pour désigner le candidat de la droite à l'élection présidentielle de 2017. «Personnellement, je suis pour un système très ouvert», a-t-il affirmé...


Jean-François Copé par franceinter

Or Jean-François Copé exprimait l'idée inverse un an plus tôt.  Comme dans cette vidéo où il qualifiait le système de la primaires organisée par le PS de «machine à s'auto-détruire». Mais, certes, la configuration était alors différente, le président sortant apparaissant comme le candidat naturel de la droite. Un temps définitivement révolu.


Primaires : "une machine à s'auto-détruire" par Europe1fr

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte