PresidentiellePrésidentielle 2012 live directFrance

Les ténors de l'UMP martèlent qu'ils peuvent gagner

Slate.fr, mis à jour le 04.06.2012 à 12 h 13

Jean-Pierre Raffarin et Jean-François Copé dans la Vienne jeudi 5 mars, Olivier Beaumont

Jean-Pierre Raffarin et Jean-François Copé dans la Vienne jeudi 5 mars, Olivier Beaumont

«Ah moi j'y crois!» Au micro de RTL, Xavier Bertrand semble convaincu que la droite peut gagner les élections législatives.

«Je suis persuadé que [la victoire] est possible, parce que je vois qu'il y a une très forte mobilisation de celles et ceux qui ont voté pour Nicolas Sarkozy, et puis il n'y a pas de vague pour la gauche.»

Pas facile d'être un ténor de droite par les temps qui courent. Car comment faire campagne pour la victoire aux législatives un mois à peine après l'élection de François Hollande, sans jamais prononcer le mot interdit —«cohabitation»— qui est pourtant le résultat auquel aboutirait une assemblée majoritairement bleue?

D'où les trésors de contournement linguistique qu'imaginent les ténors de l'UMP, à l'image de Xavier Bertrand qui estime que les Français n'aiment «pas mettre tous [leurs] oeufs dans le même panier», et voudront «un vote d'équilibre».

Retrouvez tous les enjeux et les candidats dans la 2e circonscription de l'Aisne, où se présente Xavier Bertrand.


Xavier Bertrand, ancien ministre UMP du Travail... par rtl-fr

Interrogé sur France info lundi 4 juin, l'ancien Premier ministre Jean-Pierre Raffarin s'est dit lui aussi convaincu que la droite pouvait gagner les élections législatives.

«Je suis assez surpris que l'électorat de droite reste très mobilisé», a-t-il déclaré, voyant dans cette forte mobilisation la clé de la possible victoire:

«Après une élection présidentielle, le camp qui a perdu se démobilise, et c'est pour ça que les législatives encouragent celui qui a gagné, parce qu'il y a une démobilisation des perdants.»

Or avec le score serré du second tour et le nombre important de votes blancs et nuls, Jean-Pierre Raffarin estime que son camp a le sentiment que «la campagne lui a quelque peu échappé et donc l'électorat est convaincu qu'on peut gagner les élections législatives». D'autant qu'«il n'y a plus l'antisarkozysme», un élément qui avait sa part de responsabilité dans la défaite de la droite... L'ancien président appréciera. 


J-P.Raffarin : "Hollande ne pourra pas tenir ses... par FranceInfo


Slate.fr
Slate.fr (9124 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte