PresidentiellePrésidentielle 2012 live directFrance

Sondages: c'est jouable pour Marie-Arlette Carlotti, cela sera dur pour Rama Yade

Slate.fr, mis à jour le 03.06.2012 à 10 h 00

Rama Yade. REUTERS/Charles Platiau.

Rama Yade. REUTERS/Charles Platiau.

Nouvelle salve de sondages ce dimanche 3 juin dans le JDD, avec deux enquêtes Ifop portant sur la deuxième circonscription des Hauts-de-Seine et la cinquième circonscription des Bouches-du-Rhône, respectivement celles de l’ancienne secrétaire d’Etat aux Droits de l’homme puis aux Sports Rama Yade et de la nouvelle ministre déléguée aux Personnes handicapées Marie-Arlette Carlotti.

A Asnières-Colombes, Rama Yade (Parti radical, soutenue par le MoDem et le Nouveau centre) serait en position d’être éliminée du second tour car elle arriverait en troisième position au premier avec 19% des voix. Avec un tel score, il lui faudrait 65% de participation, plus qu’en 2007, pour réussir à atteindre les 12,5% des inscrits nécessaires pour se maintenir.

Le maire PS d’Asnières Sébastien Pietrasanta sortirait en tête avec 36% des voix devant son prédécesseur UMP Manuel Aeschlimann (29%). Le candidat de la gauche est donné vainqueur au second tour, aussi bien en duel (54%-46%) qu’en triangulaire (48%-34%-18%).

>> Les candidats et les enjeux dans la deuxième circonscription des Hauts-de-Seine

Dans les Bouches-du-Rhône, Marie-Arlette Carlotti, qui était une des ministres les plus menacées (François Hollande ne l’avait emporté qu’avec 50,22% dans la circonscription) peut envisager le scrutin avec un relatif optimiste: au second tour, elle l’emporterait avec 52% face à l’ancien ministre Renaud Muselier.

Au premier tour, les deux candidats seraient au coude-à-coude (36% pour Muselier, 34% pour Carlotti) et le FN ne serait pas en position de se maintenir (13,5%). Le JDD rappelle que le scrutin est à gros enjeux pour les deux principaux postulants:

«En cas d’échec, Renaud Muselier verrait s’éloigner ses rêves de mairie de Marseille. Marie-Arlette Carlotti, elle, devrait quitter le gouvernement, conformément à la règle édictée par Ayrault.»

>>Les candidats et les enjeux dans la cinquième circonscription des Bouches-du-Rhône

Les résultats de ces deux enquêtes sont néanmoins à interpréter avec prudence: elles ont été réalisées auprès de 500 à 600 électeurs dans chaque circonscription et la marge d’erreur des scores est donc de 3,5 à 4,5 points dans un sens ou dans l’autre.

Un bon nombre de sondages par circonscription ont été réalisés ces dernières semaines: ils donnent notamment Jean-Luc Mélenchon favori dans le Pas-de-Calais, François Bayrou en position précaire dans les Pyrénées-Atlantiques, Ségolène Royal exposée aux incertitudes d'un second tour gauche-gauche en Charente-Maritime ou Stéphane Le Foll bien placé dans la Sarthe.

Slate.fr
Slate.fr (9124 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte