Cannes / Cannes 2012 / France

Réalisateurs cherchent scénario désespérément

Temps de lecture : 2 min

Lawless, de John Hillcoat.
Lawless, de John Hillcoat.

Si la littérature est la reine de Cannes cette année, cela signifie aussi que Cannes compte moins de scénarios originaux que d’habitude: De Rouille et d’Os (Audiard), Vous n’avez encore rien vu (Alain Resnais), Cosmopolis (David Cronenberg), Sur la Route (Walter Salles): ce ne sont que quelques exemples de films en compétition tirés de la littérature.

Ce besoin de s’appuyer sur des livres est assez en phase avec la profusion de remakes dans le cinéma américain actuel, et le nombre effrayant de suites —voire de suites de remakes. Les spectateurs peuvent s'attendre dans les mois à venir à des remakes par dizaines, comme ceux de My Fair Lady et de The Bodyguard...

Cette recherche de sources extérieures est la même enfin, que l’on voit dans le «based on a true story»: ces cinq petits mots («inspiré d’une histoire vraie»), au début d’un film qui disent «tada ! Tu vas aimer, tu dois aimer, parce que ça c’est vraiment passé». A Cannes, Lawless de John Hillcoat (en lice pour la palme), The Sapphires de Wayne Blair (hors compétition) affichaient ainsi la couleur, comme un quelconque gage d’authenticité ou de qualité (on aurait dû se méfier).

Cette tendance ne semble pas devoir se tarir. On ne gage de rien pour le prochain Festival, mais pour les productions françaises, les scenarios non-originaux demeureront. Le Film Français rappelle ce dimanche que le producteur Alain Goldman a acquis il y a quelques mois les droits du roman de Morgan Sportès Tout, tout de suite (Fayard). Le scénario d’une suite de 99 Francs, 99 Roubles ( silence embarrassé) est en cours d’écriture.

C.P.

Charlotte Pudlowski journaliste, créatrice et rédactrice en chef du podcast Transfert

Newsletters

Palmarès de Cannes: Thierry Frémaux dénonce la «culture du soupçon»

Palmarès de Cannes: Thierry Frémaux dénonce la «culture du soupçon»

Dès ...

Moretti, Le Pacte... Questions sur un palmarès

Moretti, Le Pacte... Questions sur un palmarès

Nanni Moretti a-t-il favorisé les films distribués par la société qui distribue également ses propres réalisations en France?

Cannes: BHL avait rendez-vous avec l'Histoire, sur le tapis rouge

Cannes: BHL avait rendez-vous avec l'Histoire, sur le tapis rouge

Baptiste Rossi, étudiant de 18 ans, a monté les marches à Cannes pour accompagner l'équipe du «Serment de Tobrouk» de BHL. Il raconte cette première fois et défend l'oeuvre du philosophe.

Newsletters