PresidentiellePrésidentielle 2012 live directFrance

[PHOTOS] Les passations de pouvoirs dans les ministères

Slate.fr, mis à jour le 18.05.2012 à 9 h 33

Laurent Fabius et Alain Juppé, le 17 mai 2012. REUTERS/Régis Duvignau.

Laurent Fabius et Alain Juppé, le 17 mai 2012. REUTERS/Régis Duvignau.

Les passations des pouvoirs s'enchaînaient dans les ministères, jeudi 17 mai, avant le premier conseil des ministres prévu à 15 heures.

Au cours de la passation des pouvoirs avec Alain Juppé au Quai d'Orsay, Laurent Fabius a souligné qu'«en fonction des résultats électoraux, les pouvoirs passent mais les intérêts de la France demeurent». Le maire de Bordeaux a lui souhaité à son successeur «une bonne navigation sur la mer des tempêtes».


Le nouveau ministre de l'Education nationale Vincent Peillon a lui fait part de son «émotion», de même que son prédécesseur Luc Chatel, qui a rappelé que sa propre arrivée à ce poste avait été plus «inattendue» que celle du dirigeant socialiste.

A l'hôtel de Brienne, Jean-Yves Le Drian a lui pris possession du ministère de la Défense après une cérémonie de passation qui s'est déroulée selon lui «dans une atmosphère cordiale et responsable» avec Gérard Longuet.

Place Beauvau, Manuel Valls a promis qu'il n'y aurait «ni angélisme, ni course effrénée aux chiffres, ni stigmatisation de communautés, d'une catégorie par rapport à une autre» tandis que l'ancien ministre de l'Intérieur Claude Guéant lui a adressé ses «vœux de succès».

La nouvelle ministre de la Justice, Christiane Taubira, a elle pris possession de la Place Vendôme, qu'occupait depuis deux ans le centriste Michel Mercier.

Photos: REUTERS/Gonzalo Fuentes/Pascal Rossignol/Jacky Naegelen.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte