France / Politique

«Les Diseux»: Carla Bruni-Sarkozy règle ses comptes avec les journalistes en chanson

Temps de lecture : 2 min

Carla Bruni-Sarkozy quitte l'Elysée, le 15 mai 2012. REUTERS/Patrick Kovarik/Pool
Carla Bruni-Sarkozy quitte l'Elysée, le 15 mai 2012. REUTERS/Patrick Kovarik/Pool

Après quatre ans passés à l'Elysée, Carla Bruni-Sarkozy retrouve à nouveau sa vie artistique et en profite pour régler ses comptes avec les journalistes.

D'après Challenges, l'ancienne Première dame de France leur dédie une chanson un peu acerbe intitulée Les Diseux dans son quatrième album qui sortira à l'automne prochain. Elle ne supporterait plus les médias tant elle les a trouvés partiaux et médisants en particulier lors de la campagne présidentielle. Elle reproche également aux «diseux», d'avoir suggéré qu'elle divorcerait de Nicolas Sarkozy après sa défaite.

Durant le quinquennat de son mari, Carla Bruni-Sarkozy avait déjà lancé des attaques contre les journalistes. En novembre 2010, elle aurait eu en off cette phrase assassine: «Qu’ils sont cons, ces journalistes», à propos d’une question qui avait été posée à Nicolas Sarkozy au 20 heures de France 2 sur les écoutes téléphoniques dont faisaient l’objet certains journalistes.

Le 7 mars 2012, elle avait aussi qualifié les journalistes de «Pinocchio» tous «à charge» contre Nicolas Sarkozy, dans les coulisses de l’émission Des paroles et des actes de France 2.

Lors d’une interview de Saïd Mahrane du Point, le 17 avril, quelques jours avant le premier tour de la présidentielle, elle confiait: «Je sais que la volonté des médias est de faire élire l’autre candidat (François Hollande), mais je pense quand même qu’on va gagner, et ça démontrera combien vous êtes déconnectés des Français

Newsletters

Lu Shaye, l'ambassadeur qui prouve que la diplomatie chinoise passe à l'offensive

Lu Shaye, l'ambassadeur qui prouve que la diplomatie chinoise passe à l'offensive

Les remous provoqués par ce «loup guerrier», qui a insulté un chercheur français sur Twitter, s'inscrivent dans un cadre plus large.

VGE, président du cool trente ans avant Obama

VGE, président du cool trente ans avant Obama

Valéry Giscard d'Estaing est mort ce mercredi 2 décembre à l'âge de 94 ans. Tout au long de sa vie politique, l'ancien président de la République n'aura cessé de tenter de se construire une image d'homme moderne, en rupture avec les chefs d'État...

Avec Monique Villemin, un personnage-clé de l'affaire Grégory disparaît

Avec Monique Villemin, un personnage-clé de l'affaire Grégory disparaît

La grand-mère du petit garçon est décédée le 19 avril à l'âge de 88 ans. A-t-elle emporté le secret dans sa tombe?

Podcasts Grands Formats Séries
Newsletters