PresidentiellePrésidentielle 2012 live directFrance

Direction le Conseil constitutionnel pour Nicolas Sarkozy?

Cécile Dehesdin, mis à jour le 11.05.2012 à 10 h 50

Nicolas Sarkozy à l'Elysée. Yves Herman / Reuters

Nicolas Sarkozy à l'Elysée. Yves Herman / Reuters

Nicolas Sarkozy aurait fait son choix, Conseil constitutionnel et avocat: d'après le Figaro, le président de la République a décidé de ce qu'il ferait après la passation de pouvoir à son successeur François Hollande, mardi 15 mai.

Du moins, pour le moment. Si on ne connaît toujours pas ses plans à moyen ou long terme (d'après Roselyne Bachelot il ne quitterait pas définitivement la vie politique, «même pas en rêve», tandis que lui-même reste flou), Charles Jaigu, du Figaro, affirme que Nicolas Sarkozy devrait très bientôt siéger au Conseil constitutionnel.

Comme on l'expliquait dans notre Foire aux questions post-présidentielle, les anciens Présidents de la République font, de droit, partie à vie du Conseil constitutionnel. Ils peuvent choisir de ne pas siéger (comme Charles de Gaulle et François Mitterrand) ou de postuler à une fonction (député, par exemple) incompatible avec celle de membre de l’institution, et de se mettre dans ce cas en retrait de celle-ci.

S'il choisit bien d’entrer au Conseil constitutionnel –d'après Le Figaro il doit voir bientôt son secrétaire général pour «connaître les modalités précises de son entrée en fonction»–, ce sera la première fois que trois anciens présidents siègent en même temps (Nicolas Sarkozy, Valéry Giscard d'Estaing, Jacques Chirac).

Dans le même temps, Nicolas Sarkozy compterait reprendre son cabinet d'avocat, s'impliquant seulement au Conseil dans des dossiers internationaux pour éviter les conflits d'intérêt. Il ne s'interdirait pas pour autant de prendre position dans la vie politique française, comme l'a fait Giscard d'Estaing en le soutenant pendant la campagne présidentielle alors qu'il est membre du Conseil constitutionnel.

Et après? Rien ne l'empêcherait de se mettre en congé s'il voulait revenir à la vie politique.

Cécile Dehesdin
Cécile Dehesdin (610 articles)
Rédactrice en chef adjointe
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte