France / Présidentielle

La Droite populaire veut passer à l'âge adulte

Temps de lecture : 2 min

Thierry Mariani en février 2012. REUTERS/Charles Platiau
Thierry Mariani en février 2012. REUTERS/Charles Platiau

Après la défaite de Nicolas Sarkozy du 6 mai, et alors que l'UMP connaît de fortes tensions internes, les membres de la Droite populaire manifestent de plus en plus la volonté de s'imposer comme un courant à part entière.

Invité du Talk-Orange-Le Figaro, Thierry Mariani, l'encore ministre des Transports et leader de la Droite populaire, a appelé mercredi son collectif à «passer à l'âge adulte» après les élections législatives.

«Il faudra voir comment on peut organiser une vraie tendance, mouvement, sensibilité

Ce Collectif, créé en 2010, et qui représente une droite proche des idées du Front national (immigration, sécurité, etc.), montre depuis plusieurs mois des signes d'indépendance: une charte (pour «répondre à une demande de la droite qui entend défendre un certain nombre de valeurs mais qui considère que le Front national n'est pas une solution»), un site Internet, et dernièrement un «label» pour les législatives («proposé aux candidats aux législatives investis par l’UMP, et uniquement à ceux-là», précisait Mariani). Dans l'éventualité d'une émancipation (qui n'est pas d'actualité, répètent ses membres qui reportent le débat à l'après-législatives), des universitaires sont en train de travailler sur un corpus idéologique à fournir à la Droite populaire.

Ce «passage à l'âge adulte» suppose un changement de comportement, selon Thierry Mariani:

«C’est bien de défendre des valeurs mais on les défend d’autant mieux quand on évite certains excès ou certains mots sympathiques qui font peut-être la joie des journalistes mais qui en réalité ne nous donnent pas forcement une image sérieuse

Visés, les propos de Christian Vanneste sur l'homosexualité ou ceux de Lionnel Luca sur l'amalgame de la théorie du genre et la comparaison de Valérie Trierweiler avec un Rottweiler.

Newsletters

Un jour sans fin

Un jour sans fin

Retrait·e

Retrait·e

Bonus Malthus

Bonus Malthus

Newsletters