France / Politique

Une belle retraite, deux flics et deux chauffeurs, des cartes voyage illimitées... La vie après l'Elysée

Temps de lecture : 2 min

Nicolas Sarkozy à Neuilly-sur-Seine le 16 mai 2011. REUTERS/Michel Euler/Pool
Nicolas Sarkozy à Neuilly-sur-Seine le 16 mai 2011. REUTERS/Michel Euler/Pool

Ecrire ses mémoires, lancer une fondation, donner des cours, reprendre son métier d'avocat... Si Nicolas Sarkozy, qui a annoncé qu'il quitterait la vie politique, aura l'embarras du choix pour sa reconversion, il pourra compter sur un solide coup de pouce de l'Etat pour mener à bien ses projets d'avenir! Le magazine Challenges détaille dans un article de Thierry Fabre les avantages financiers et matériels auxquels l’ancien président de la République aura droit.

«D’abord, il percevra une indemnité de 6.000 euros brut, accordée à tous les "ex", quelle que soit la durée de leur séjour à l’Elysée.»

En tant qu’ancien président, il fait partie de droit du Conseil constitutionnel. Sauf s’il refuse d'y siéger ou qu’il postule à une fonction (comme député) incompatible, il pourra «percevoir, à ce titre, une indemnité de 11.500 euros net par mois».

Mais ça n’est pas tout. «L’Etat, poursuit l’article de Challenges, accorde à ses anciens présidents des primes de "sujétion spéciale", pour "compenser les contraintes subies dans l'exercice des fonctions (sic)" dont on ne connaît pas le montant.»

Passons aux avantages matériels avec «un appartement de fonction "meublé et équipé", deux fonctionnaires de la police nationale […], une voiture de fonction avec deux chauffeurs et pas moins de sept collaborateurs». Deux cartes de circulation illimitée, l'une sur Air France (classe affaires) et l'autre à la SNCF (première classe), complètent avantageusement ce paquet post-présidentiel…

Une charge qui selon le député René Dosière pourrait être estimée à 1,5 million d’euros par an et par ancien président!

Newsletters

VGE, président du cool trente ans avant Obama

VGE, président du cool trente ans avant Obama

Valéry Giscard d'Estaing est mort ce mercredi 2 décembre à l'âge de 94 ans. Tout au long de sa vie politique, l'ancien président de la République n'aura cessé de tenter de se construire une image d'homme moderne, en rupture avec les chefs d'État...

Avec Monique Villemin, un personnage-clé de l'affaire Grégory disparaît

Avec Monique Villemin, un personnage-clé de l'affaire Grégory disparaît

La grand-mère du petit garçon est décédée le 19 avril à l'âge de 88 ans. A-t-elle emporté le secret dans sa tombe?

Ensemble

Ensemble

Newsletters