PresidentiellePrésidentielle 2012 live directFrance

Morano, Bertrand... La droite en danger dans 104 circonscriptions pour les législatives

Fabien Jannic-Cherbonnel, mis à jour le 08.05.2012 à 15 h 50

Nadine Morano à l'Élysée en janvier 2012 Philippe Wojazer / Reuters

Nadine Morano à l'Élysée en janvier 2012 Philippe Wojazer / Reuters

Alain Juppé en éclaireur? Le maire de Bordeaux, ministre des Affaires étrangères de Nicolas Sarkozy, a annoncé ce lundi qu’il ne briguerait pas un nouveau mandat de député. Il faut dire que François Hollande a fait 57,18% dans son fief et que cela n'augurait rien de bon pour les législatives. 

D'après nos calculs réalisés à partir des chiffres du CDSP, la gauche est arrivée première dans 333 circonscriptions, contre 244 pour la droite. Alain Juppé est loin d'être le seul des grands pontes de l'UMP à être en danger. En se fondant sur ces résultats, le site Regards Citoyens note que près d’un député sur trois de l'actuelle majorité pourrait être en danger (104 sur 304).

Philippe Wojazer / Reuters

Dans la circonscription Sarthre-4 François Hollande arrive en tête des suffrages avec 52,63% des suffrages. Une bonne nouvelle pour Stéphane Le Foll (PS) qui pourrait prendre la circonscription de François Fillon. D'une part parce que le Premier ministre, qui avait été réélu au premier tour avec 53,4% des voix en 2007, briguera un poste de député à Paris, mais également parce que la gauche était arrivée première aux régionales de 2010. N'ayant pas la notoriété de Fillon, le député UMP Marc Joulaud pourrait bien perdre la circonscription.

Charles Platiau / Reuters

Michèle Alliot-Marie pourrait bien perdre son siège de députée de la 6e circonscription des Pyrénées-Atlantiques. François Hollande a réuni 51,59% des suffrages ce dimanche, alors que Nicolas Sarkozy était en tête en 2007. En 2009 et en 2010 la gauche était également arrivée en tête. Mais rien n’est joué, l’ancienne ministre de la Défense bénéficie encore d’une forte popularité et elle avait été élue avec 58,37% des suffrages en 2007.

Nadine Morano est élue d’une circonscription historiquement compliquée pour la droite. Si François Hollande n’emporte que 47,16% des voix cette année, en 2007, 2009 et 2010 la gauche était arrivée première. De plus, la circonscription a été à gauche en 1988 et en 1997 et avec son score de 52,82%, le poste n’est pas complètement acquis à Nadine Morano.

Philippe Wojazer / Reuters

Dans la circonscription 4 du département de l’Essonne, Nathalie Kosciusko-Morizet pourrait bien perdre sa place de député dans le cas d'une vague rose. François Hollande a fait 49% et la circonscription penchait à gauche en 2009 et 2010. La porte-parole de Nicolas Sarkozy part tout de même avec une bonne longueur d’avance grâce à son score de 56,09% en 2007.

Philippe Wojazer / Reuters

Xavier Bertrand a un peu moins à craindre de l’élection de François Hollande. Si le candidat socialiste a fait 52,57% dans la circonscription Aisne-2, celle-ci reste globalement acquise à la droite. En 2007 le ministre du Travail avait même été élu dès le premier tour.

Même en cas de vague rose, la gauche pourrait également perdre des sièges de députés. Regard Citoyens en dénombre 11, mais aucun grand nom du Parti socialiste.

Fabien Jannic-Cherbonnel
Fabien Jannic-Cherbonnel (121 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte