FrancePrésidentielle 2012 live directPresidentielle

Berlin ne veut pas renégocier le pacte budgétaire

Fabien Jannic-Cherbonnel, mis à jour le 07.05.2012 à 12 h 52

Angela Merkel en avril 2012 à Berlin.  REUTERS/Thomas Peter

Angela Merkel en avril 2012 à Berlin. REUTERS/Thomas Peter

A peine élu, François Hollande vient de vivre son premier coup dur. Berlin a annoncé par le biais du porte-parole du gouvernement qu'il ne serait «pas possible de renégocier le pacte budgétaire» tout en ajoutant que les relations franco-allemandes «seraient maintenues».

Le président élu avait affirmé à plusieurs reprises tout au long de la campagne, et notamment dans une interview à Slate.fr publiée ce lundi, son intention de renégocier le pacte budgétaire pour y intégrer un pacte de croissance.

La position allemande n'est pas vraiment une surprise, même si Angela Merkel avait téléphoné à François Hollande et indiqué son intention de discuter croissance avec le nouveau président dès dimanche. 

F. J. 


Fabien Jannic-Cherbonnel
Fabien Jannic-Cherbonnel (121 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte