France / Presidentielle

2007 dans le rétro, épisode 113: Nicolas Sarkozy est élu Président de la République

Temps de lecture : 2 min

Nicolas Sarkozy s'adresse à ses partisans à Paris après l'annonce des résultats le 6 mai 2007. REUTERS / Philippe Wojazer
Nicolas Sarkozy s'adresse à ses partisans à Paris après l'annonce des résultats le 6 mai 2007. REUTERS / Philippe Wojazer

6 MAI 2007. JOUR J. Après les DOM-TOM et les Français de l'étranger, c'est au tour de la métropole d'entamer le second tour.

En tout, c'est plus de de 44 millions de citoyens français qui sont appelés aux urnes pour désigner qui de Ségolène Royal ou de Nicolas Sarkozy présidera le pays.

«"5, 4, 3, 2, 1, 0...": il est 20 heures, l'estimation Sofres apparaît sur les écrans de TF1: "53 %" pour Nicolas Sarkozy. Strictement la même sur France 2, où le drapeau tricolore numérisé vient de tomber devant le visage de Sarkozy.»

Nicolas Sarkozy est finalement élu Président de la République française avec 53,06% des suffrages contre 46,94% pour Ségolène Royal. 16,03% d'abstention.

Peu de temps après l'annonce des résultats, Nicolas Sarkozy prononce face à ses partisans le fameux discours du vainqueur:

«Le président de la République doit aimer tous les Français. Ma pensée va donc à tous les Français qui n'ont pas voté pour moi. Je veux leur dire que par-delà le combat politique, par-delà les divergences d'opinion, il n'y a pour moi qu'une seule France. Je veux leur dire que je serai le président de tous les Français, que je parlerai pour chacun d'entre eux. Je veux leur dire que ce soir, ce n'est pas la victoire d'une France contre une autre. Il n'y a pour moi ce soir qu'une seule victoire : celle de la démocratie, celle des valeurs qui nous unissent, celle de l'idéal qui nous rassemble. Ma priorité sera de tout mettre en œuvre pour que les Français aient toujours envie de se parler, de se comprendre, de travailler ensemble.»

Cinq ans après, le 6 mai 2012, le scénario est totalement différent. Nicolas Sarkozy prononce un discours pour reconnaître sa défaite et la victoire de François Hollande.

A.M.

Aurélia Morvan

Newsletters

Mort de Charles Aznavour: «Il avait des carrières différentes dans chaque langue»

Mort de Charles Aznavour: «Il avait des carrières différentes dans chaque langue»

Charles Aznavour est décédé dans la nuit de dimanche à lundi à l'âge de 94 ans. Après Edith Piaf, il était sûrement le chanteur français le plus connu à l’étranger. Pour Slate.fr, Bertrand Dicale, auteur de Tout Aznavour (First Editions) ...

Pourquoi déteste-t-on les supporters de football?*

Pourquoi déteste-t-on les supporters de football?*

*Et les supportrices.

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Prétendre que le voile islamique est compatible avec le féminisme est pour le moins hasardeux. Comment un marqueur religieux établissant une différence entre les sexes pourrait-il porter des idées d'émancipation, de liberté et d'égalité?

Newsletters