France / Politique

Bayrou vote Hollande mais ne donne pas de consigne à ses électeurs

Temps de lecture : 2 min

Comme en 2007, il ne donne pas de consigne de vote. Contrairement à 2007, il choisit l’un des deux candidats: François Bayrou a annoncé, jeudi 3 mai, qu’il laissait la liberté de vote à ses électeurs mais qu’il voterait pour François Hollande au second tour.

Le président du MoDem a expliqué que l’existence de «sensibilités diverses» au sein de son courant politique, confronté au «choix impitoyable de la bipolarisation», rendait difficile d’exprimer une consigne de vote. «Je ne donnerai pas de consigne générale de vote. […] Chacun de mes électeurs s’exprimera en conscience», a-t-il donc conclu, avant de passer à l’évocation de sa situation personnelle, au vu de «l’évolution du second tour de l’élection présidentielle». Ce sera donc François Hollande, face à un Nicolas Sarkozy qui s’est livré à une «course-poursuite à l’extrême droite» dans laquelle les centristes ne reconnaissent pas leurs «valeurs».

L’ancien ministre de l’Education nationale avait obtenu 9,13% des voix au premier tour, plus de deux fois moins qu’en 2007 (18,57%). A l’époque, il n’avait pas donné de consigne de vote mais avait affirmé qu’il ne voterait pas Sarkozy. Il avait expliqué par la suite avoir voté blanc.

Newsletters

VGE, président du cool trente ans avant Obama

VGE, président du cool trente ans avant Obama

Valéry Giscard d'Estaing est mort ce mercredi 2 décembre à l'âge de 94 ans. Tout au long de sa vie politique, l'ancien président de la République n'aura cessé de tenter de se construire une image d'homme moderne, en rupture avec les chefs d'État...

Avec Monique Villemin, un personnage-clé de l'affaire Grégory disparaît

Avec Monique Villemin, un personnage-clé de l'affaire Grégory disparaît

La grand-mère du petit garçon est décédée le 19 avril à l'âge de 88 ans. A-t-elle emporté le secret dans sa tombe?

Ensemble

Ensemble

Newsletters