PresidentiellePrésidentielle 2012 live directFrance

Pour qui les huit candidats éliminés ont-ils appelé à voter?

Slate.fr, mis à jour le 03.05.2012 à 19 h 48

Des affiches de campagne de François Hollande et Nicolas Sarkozy. REUTERS/Philippe Wojazer.

Des affiches de campagne de François Hollande et Nicolas Sarkozy. REUTERS/Philippe Wojazer.

C'est une première depuis 1965: aucun des huit candidats éliminés au premier tour n'appelle à voter pour le président sortant. François Hollande récolte le soutien de Jean-Luc Mélenchon, Eva Joly et Philippe Poutou. François Bayrou et Jacques Cheminade, eux, voteront pour lui sans donner de consigne de vote à leurs électeurs. Marine Le Pen et Nathalie Arthaud voteront blanc et laissent leurs électeurs libre de choisir, de même que Nicolas Dupont-Aignan.

Ils voteront Hollande et appellent leurs électeurs à le faire

Jean-Luc Mélenchon (11,11%). Sans pour autant citer François Hollande, le candidat du Front de Gauche a appelé dès le 22 avril à battre le président sortant: «Je vous appelle à vous retrouver le 6 mai sans rien demander en échange pour battre Sarkozy.»

Eva Joly (2,31%). Lors de sa soirée électorale depuis le Bataclan à Paris, la candidate d’Europe Ecologie–Les Verts s’est ralliée sans ambiguïté à Hollande: «J'appelle tous ceux qui ont voté pour moi à tout faire pour que notre pays sorte du sarkozysme en se rassemblant derrière François Hollande»

Philippe Poutou (1,15%). S’il a appelé ses électeurs à «dégager Sarkozy le 6 mai», le candidat du NPA a déclaré au soir du premier tour que son parti n’accorderait «aucun soutien à la politique de François Hollande».

Ils voteront Hollande mais n'ont pas donné de consigne à leurs électeurs

François Bayrou (9,13%). «Le centre est forcément divers», a rappelé François Bayrou lors d'une conférence de presse le 3 mai. «Je ne donnerai pas de consigne générale de vote.» Cependant, Nicolas Sarkozy «s’est livré à une course poursuite à l’extrême droite» dans laquelle le président du MoDem ne reconnaît pas les «valeurs» du centre. Il votera donc François Hollande.

Jacques Cheminade (0,25%). Le dernier des dix candidats en nombre de voix et le plus inclassable sur l'échiquier politique a donné sa position dans un communiqué, lui aussi le 3 mai. Il votera pour Hollande car il souhaite battre Sarkozy, mais précise qu'il mettra la politique du candidat PS «sous surveillance.»

Ils n'ont pas donné de consigne de vote

Marine Le Pen (17,90%). Réunissant ses sympathisants le 1er mai lors du traditionnel défilé du FN en hommage à Jeanne d’Arc, Marine Le Pen a déclaré qu’elle voterait blanc, et a donné rendez-vous à ses électeurs aux législatives de juin. «Je n'accorderai ni confiance, ni mandat aux deux candidats [...] Dimanche, je voterai blanc et en juin, bleu marine.» A ses électeurs, elle a simplement déclaré: «Vous êtes des citoyens libres et vous voterez selon votre conscience, librement.»

Nicolas Dupont-Aignan (1,79%). Dans un communiqué publié le 25 avril, le candidat de Debout la République a refusé de donner une consigne de vote à ses électeurs:

«Fidèle à ses déclarations d’avant le premier tour, Nicolas Dupont-Aignan ne donnera aucune consigne de vote d’ici le 6 mai. Les électrices et électeurs qui ont bravé la pression du vote utile le 22 avril 2012 n’ont pas besoin qu’on leur dicte leur conduite.»

Nathalie Arthaud (0,56%). La candidate de Lutte ouvrière a écrit dans un communiqué que ses électeurs étaient «confrontés au choix pipé entre un ennemi ouvert des travailleurs et un faux ami.» Elle les laissera donc «voter selon leur conscience». Quant à elle, elle votera blanc, selon Le Parisien. Et inscrira sur son bulletin: «interdiction des licenciements.»

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte