France / Présidentielle 2012 live direct / Presidentielle

Cheminade appelle à voter Hollande pour faire battre Sarkozy

Temps de lecture : 2 min

Jacques Cheminade à Montpellier le 29 mars 2012. REUTERS/Pascal Parrot.
Jacques Cheminade à Montpellier le 29 mars 2012. REUTERS/Pascal Parrot.

Le dernier des dix candidats du premier tour (89.545 voix, soit 0,25%) a fait connaître sa consigne de vote, jeudi 3 mai: Jacques Cheminade votera François Hollande. Il ne s’agit pas d’un vote d’adhésion —«Je ne voterai pas pour Nicolas Sarkozy», explique en ouverture de son communiqué le président du petit parti Solidarité et Progrès— mais d’un vote stratégique de celui qui estime qu’il faut faire «battre» le président sortant, et que pour cela «un vote blanc ne saurait suffire».

Celui qui était déjà candidat en 1995 (il penchait alors pour Lionel Jospin au second tour) affirme notamment avoir accueilli avec satisfaction le discours du Bourget du 22 janvier, même s’il estime que «la propension de François Hollande à la synthèse et sa sous-estimation de ce qui constitue le monde de la City et de Wall Street, c’est-à-dire de l’oligarchie financière, ne le rendent pas pour l’instant prêt à faire face à la tempête qui se prépare en Europe et dans le monde».

Slate.fr

Newsletters

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Prétendre que le voile islamique est compatible avec le féminisme est pour le moins hasardeux. Comment un marqueur religieux établissant une différence entre les sexes pourrait-il porter des idées d'émancipation, de liberté et d'égalité?

Est-on libre d’écrire ce qu’on veut dans une tribune de stade?

Est-on libre d’écrire ce qu’on veut dans une tribune de stade?

La banderole est l'un des moyens d'expression privilégiés des supporters. Il arrive pourtant qu'elle soit interdite de match, comme à Toulouse, fin février.

La France continue à vivre au-dessus de ses moyens

La France continue à vivre au-dessus de ses moyens

Prudence... et action rapide. Selon Pierre-Yves Cossé, commissaire au Plan de 1988 en 1992, l'embellie apparente de certains indicateurs économiques ne signifie absolument pas une prochaine sortie de crise.

Newsletters