FrancePrésidentielle 2012 live directPresidentielle

La photo du Bristol: Nicolas Sarkozy présent lors d'une réunion des donateurs de l'UMP

Delphine Dyèvre, mis à jour le 03.05.2012 à 11 h 43

Nicolas Sarkozy à Chateaurenard, avant son meeting d'Avignon, le 30 avril 2012. REUTERS/Lionel Bonaventure

Nicolas Sarkozy à Chateaurenard, avant son meeting d'Avignon, le 30 avril 2012. REUTERS/Lionel Bonaventure

Durant le débat du second tour, mercredi 2 mai, François Hollande a accusé le président sortant de s’être rendu à l’hôtel Bristol lors d’une des soirées des donateurs de l’UMP. Nicolas Sarkozy a fermement réfuté cette accusation.

François Hollande: Je ne parle pas des petits-déjeuners, je parle des réunions de l'ensemble de la majorité à l'Élysée. Vous avez tenu des réunions pour la collecte de fonds à l'hôtel Bristol ou pas?

Nicolas Sarkozy: Non.

FH: Jamais avec Monsieur Woerth vous n'avez été à l'hôtel Bristol pour collecter des fonds?

NS: Non, non. Non, non.

FH: Dites la vérité.

Pourtant, le 7 décembre 2009 Le Parisien avait consacré un article au sujet, intitulé «Quand le président cajole ses (généreux) donateurs» accompagné d’une photo où l’on voit le président à la sortie de ce cocktail. Comme le montre cette Twitpic partagée par Pierre Haski, co-fondateur de Rue 89:

La photo est une photo de presse, créditée MaxPPP, déjà parue dans de nombreux médias.

C’est quoi cette photo?

Le même jour, reprenant l'article du Parisien, iTélé y avait également consacré un sujet en expliquant qu'à 100 mètres de l’Élysée, dans le luxueux palace du Bristol, le président reçoit tous les six mois, ceux que l’on nomme le «premier cercle» des donateurs de l'UMP, lors d’un cocktail.



Selon 20Minutes, qui s'en était fait l'écho deux jours plus tard, ces généreux donnateurs «donnent entre 3.000 et 7.500 euros (le maximum légal) par an à l’UMP».

Pourquoi cette photo est-elle polémique?

A cause de l’affaire Woerth-Bettencourt, explique Europe 1, car elle montre la proximité entre le pouvoir et le milieu de la finance.

«En 2007, alors qu’Eric Woerth était ministre du Budget, il assurait également la fonction de trésorier de l’UMP, chargé d'organiser et d'animer le Premier Cercle. Une double fonction qui a fait polémique et poussé Eric Woerth à démissionner de son poste de trésorier de l’UMP. Il avait alors été remplacé par Dominique Dord

Selon L’Express, Nicolas Sarkozy a revu ce cercle le 17 juin 2009, Eric Woerth s’étant quant à lui excusé. Et le 2 juin 2011, Europe 1 révèle que «Nicolas Sarkozy ne s’en cache pas. Il repassera devant ce Premier cercle (…) avant l’élection présidentielle de 2012». 

Chose faite le 15 avril, si l'on en croit Le Canard Enchaîné du 18. Le 15 avril, jour de son grand meeting place de la Concorde, à Paris, Nicolas Sarkozy aurait organisé un déjeuner au prestigieux Hôtel du Crillon. Sur la liste des invités conviés dans le salon Marie-Antoinette: «une cinquantaine de membres du Premier Cercle, qui regroupe les donateurs les plus généreux de l’UMP», détaille l’hebdomadaire satirique.

Patrick et Isabelle Balkany, proches du président sortant, ont au même moment loué la suite la plus chère de l’hôtel –9.500 euros par jour, repas non compris– afin de fêter leurs «36e anniversaire de mariage». «Voilà qui tombait bien», ironise le journal.

Bien que démenti par les Balkany, qui ont porté plainte contre le journal satirique, François Hollande avait fustigé le comportement des proches du chef de l'Etat, lors de son débat à Lille, deux jours plus tard.

Delphine Dyèvre
Delphine Dyèvre (57 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte