FrancePrésidentielle 2012 live directPresidentielle

Il y a trop d'immigrés en France selon Nicolas Sarkozy

Slate.fr, mis à jour le 01.05.2012 à 11 h 39

Nicolas Sarkozy à Chateaurenard, avant son meeting d'Avignon, le 30 avril 2012. REUTERS/Lionel Bonaventure

Nicolas Sarkozy à Chateaurenard, avant son meeting d'Avignon, le 30 avril 2012. REUTERS/Lionel Bonaventure

Invité ce mardi 1er mai sur RMC, le président de la République Nicolas Sarkozy a répondu «oui» à la question de Jean-Jacques Bourdin, qui lui demandait: «Y a-t-il trop d’immigrés en France?»

Nicolas Sarkozy essaie de récupérer les voix du Front national pour avoir une chance de remporter le second tour de l’élection présidentielle alors que son adversaire François Hollande est en tête, souligne Le Monde. Il a précisé au micro de RMC: 
«Notre système d’intégration ne fonctionne pas. Pourquoi? Parce qu’avant même que nous ayons conduit à l’intégration de ceux qui étaient accueillis sur notre territoire, d’autres arrivaient. Ayant accueilli trop de monde, nous avons paralysé notre système d’intégration. Je n’ai jamais plaidé pour une France fermée. Je ne plaiderai jamais pour l’immigration zéro, mais la réalité c’est que quand vous invitez plus de monde que vous ne pouvez, vous n’intégrez plus. Pas assez de logement, pas assez d’école, pas assez de travail.»

 

Ce «trop-plein» d’immigrés en France est une idée que le Front national soutient depuis toujours (Marine Le Pen l’avait réaffirmé au même micro de Jean-Jacques Bourdin) mais l’UMP l’a depuis longtemps reprise à son compte. En février, Nicolas Sarkozy l'avait déjà affirmé, face à Laurent Fabius, sur France 2. Lundi soir dans Mots Croisés, Brice Hortefeux le soutenait face à Manuel Valls:  

«Oui, il y a trop d’étrangers par rapport à notre capacité d’intégration.»

En 2011, Claude Guéant, ministre de l’Intérieur, le formulait autrement lors de l'émission Le Grand rendez-vous Europe 1/I-télé/Le Parisien.

Alors qu'on lui rappelait le point de vue de Marine Le Pen face à l’accueil chaque année de 200.000 étrangers en situation régulière en France, le ministre avait précisé:

«Moi aussi je trouve que c'est trop.»

Dans la dernière édition de Des Paroles et des Actes, le 26 avril, François Hollande avait botté en touche sur la question, qui lui était posée par David Pujadas. «Il y a trop d’étrangers, ça veut dire qu’il faut expulser ceux qui sont là sur le territoire?!» avait déclaré le candidat du Parti socialiste. «Je n’expulserai pas des étrangers en situation légale, vous avez ma réponse.»

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte