France / Présidentielle 2012 live direct / Presidentielle

2007 dans le rétro, épisode 106: Ségolène Royal à l'hôpital

Temps de lecture : 2 min

Ségolène Royal au Samu de Corbeil-Essonnes, le 29 avril 2007. REUTERS/Jacky Naegalen
Ségolène Royal au Samu de Corbeil-Essonnes, le 29 avril 2007. REUTERS/Jacky Naegalen

29 avril 2007. IL NE RESTE PLUS qu'une semaine avant le second tour, et Ségolène Royal consacre son dimanche à «parler santé» auprès de professionnels de l'hôpital public, en banlieue parisienne.

A Corbeil-Essonnes, elle rencontre notamment le docteur Patrick Pelloux, président de l'association des médecins urgentistes hospitaliers de France, qui avait alerté l'opinion publique sur les effets de la canicule, en 2003.

Il en profite par ailleurs pour donner publiquement son soutien à la candidate socialiste: «j'ai voté François Bayrou au premier tour et je voterai Ségolène Royal au deuxième [...] et je tiens à saluer votre action.»

C'est à Bercy que Nicolas Sarkozy passe son dernier dimanche avant le second tour: il y tient son super-meeting, entouré de nombreuses personnalités, notamment sportives, devant plusieurs dizaines de milliers de spectateurs.

Agathe Ranc

Newsletters

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Prétendre que le voile islamique est compatible avec le féminisme est pour le moins hasardeux. Comment un marqueur religieux établissant une différence entre les sexes pourrait-il porter des idées d'émancipation, de liberté et d'égalité?

Est-on libre d’écrire ce qu’on veut dans une tribune de stade?

Est-on libre d’écrire ce qu’on veut dans une tribune de stade?

La banderole est l'un des moyens d'expression privilégiés des supporters. Il arrive pourtant qu'elle soit interdite de match, comme à Toulouse, fin février.

La France continue à vivre au-dessus de ses moyens

La France continue à vivre au-dessus de ses moyens

Prudence... et action rapide. Selon Pierre-Yves Cossé, commissaire au Plan de 1988 en 1992, l'embellie apparente de certains indicateurs économiques ne signifie absolument pas une prochaine sortie de crise.

Newsletters