France / Politique

2007 dans le rétro, épisode 102: Bayrou restera neutre

Temps de lecture : 2 min

François Bayrou avant l'annonce des résultats du 22 avril 2007. REUTERS/Benoît Tessier
François Bayrou avant l'annonce des résultats du 22 avril 2007. REUTERS/Benoît Tessier

Mercredi 25 avril. FIN DU SUSPENSE. Le très convoité François Bayrou déclare finalement, face à des journalistes réunis dans un grand hôtel parisien, qu'il ne souhaite pas priver ses électeurs de leur «liberté de vote»: il ne donnera pas de consigne pour le second tour.

Dans un même temps, toujours boosté par son score au premier tour (18,5%, soit trois fois plus qu'en 2002) qui l'a placé au rang de troisième force politique du pays, il annonce sa volonté de créer un «Parti démocrate». L'UDF disparaîtra en mai 2007 pour laisser la place au Mouvement Démocrate.

En 2012, François Bayrou est arrivé en 5e position, avec 9,13%. De nombreux centristes ont annoncé leur ralliement à François Hollande pour le second tour. Le président du Modem, lui, devrait s'exprimer le 3 mai.

Newsletters

VGE, président du cool trente ans avant Obama

VGE, président du cool trente ans avant Obama

Valéry Giscard d'Estaing est mort ce mercredi 2 décembre à l'âge de 94 ans. Tout au long de sa vie politique, l'ancien président de la République n'aura cessé de tenter de se construire une image d'homme moderne, en rupture avec les chefs d'État...

Avec Monique Villemin, un personnage-clé de l'affaire Grégory disparaît

Avec Monique Villemin, un personnage-clé de l'affaire Grégory disparaît

La grand-mère du petit garçon est décédée le 19 avril à l'âge de 88 ans. A-t-elle emporté le secret dans sa tombe?

Ensemble

Ensemble

Newsletters