PresidentiellePrésidentielle 2012 live directFrance

Pour qui ont voté les jeunes et les ouvriers?

Grégoire Fleurot, mis à jour le 24.04.2012 à 9 h 29

Un sondage Ipsos/Logica donne des indications sur la sociologie du vote au premier tour.

Des sympathisants de François Hollande rue de Solférino à Paris, REUTERS/Benoit Tessier

Des sympathisants de François Hollande rue de Solférino à Paris, REUTERS/Benoit Tessier

L’institut Ipsos / Logica Business Consulting publie ce dimanche 22 avril un sondage réalisé du 19 au 21 avril auprès de 3.152 personnes par Internet qui donne une idée de la sociologie du vote du premier tour.

Ouvriers

Cette étude est à prendre avec les mêmes précautions que les sondages d’intentions de vote, et sera redressée lundi 23 avril avec les résultats définitifs du premier tour (EDIT: l'article a été mis à jour avec les chiffres redressés). Mais elle donne quelques grands enseignements. D’abord, Marine Le Pen arriverait première chez les ouvriers (29% d'entre eux), une catégorie qu’elle a revendiquée tout au long de sa campagne.

«Contrairement à lui [Jean-Luc Mélenchon], je n'ai pas attendu 25 ans dans un siège de sénateur avant de m'intéresser à la classe ouvrière. De toute façon, l'électorat de Jean-Luc Mélenchon, ce n'est pas la classe ouvrière, mais un électorat de bobos», avait-elle dénoncé en mars. Le sondage d’Ipsos et de Logica lui donnerait raison, avec seulement 11% du vote ouvrier pour le candidat du Front de Gauche, contre 27% pour François Hollande et 19% pour Nicolas Sarkozy. En 2007, le Cevipof estime que le candidat de l'UMP avait récolté 26% du vote ouvrier.

Au total, les ouvriers auraient voté à 51% pour un candidat de droite et d'extrême droite et à 40% à gauche, avec 9% pour François Bayrou. Si cette tendance est confirmée, elle signifierait que les ouvriers continuent leur «droitisation».

«Depuis le début des années 1990, les ouvriers votent autant à gauche qu’à droite, nous affirmait Florent Gougou, spécialiste de la question au Centre d'études européennes de Sciences Po. En 2002, ils ont voté exactement dans les mêmes proportions à droite qu’à gauche.»

Jeunes

Autre catégorie symbolique, les jeunes, que le candidat socialiste a placés au centre de sa campagne: François Hollande arrive en tête chez les 18-24 ans avec 29%, contre 27% pour Nicolas Sarkozy et 18% pour Marine Le Pen. Un score qui viendrait confirmer les tendances des derniers sondage, même si la candidate du Front national avait été donnée en tête des intentions de vote chez les 18-24 ans à 26% (contre 25% pour Hollande) par un sondage controversé du CSA le 9 avril, deux semaines avant le premier tour.

En 2002, 14% des 18-24 ans avaient voté pour l’écologiste Noël Mamère puis pour Jacques Chirac, Jean-Marie Le Pen et Lionel Jospin dans les mêmes proportions (13% chacun). En 2007, ils ont choisi Ségolène Royal à 58%.

La seule catégorie d’âge où Nicolas Sarkozy est majoritaire est les plus de 60 ans avec 37% contre 25% pour François Hollande. Un segment sur lequel il était déjà très présent en 2007.

G.F.

Grégoire Fleurot
Grégoire Fleurot (799 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte