PresidentiellePrésidentielle 2012 live directFrance

«Bataille de France», «continuons le combat»: Marine Le Pen mélange les allusions historiques

Slate.fr, mis à jour le 22.04.2012 à 22 h 16

Marine Le Pen après son vote le 22 avril 2012.REUTERS/Pascal Rossignol

Marine Le Pen après son vote le 22 avril 2012.REUTERS/Pascal Rossignol

«La bataille de France ne fait que commencer», s’est enflammée Marine Le Pen dans son discours faisant suite à l’annonce des résultats, avec un impressionnant score de 20% pour la candidate du Front National, que les sondages ne prédisaient pas si haut.

La «bataille de France», c’est une expression employée par la Résistance pendant la Seconde Guerre mondiale (elle était notamment utilisée par le général de Gaulle lors de son discours consécutif au débarquement allié en Normandie en 1944), mais aussi le nom de l'invasion allemande de plusieurs pays, dont l’Hexagone, en mai 1940. L'offensive avait mis fin à la «drôle de guerre» et s’était soldée par la signature de l'armistice par le gouvernement du maréchal Pétain.

A l’instar du président de la République et candidat de l’UMP, qui a souvent évoqué «le long manteau d'églises et de cathédrales qui recouvre notre pays», Marine Le Pen a aussi fait référence «à la France des clochers».

Puis elle a terminé sur un slogan de mai 68:

«Des millions de Français ce soir sont entrés en résistance. Ce n’est qu’un début, continuons le combat!»

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte