France / Politique

«Bataille de France», «continuons le combat»: Marine Le Pen mélange les allusions historiques

Temps de lecture : 2 min

Marine Le Pen après son vote le 22 avril 2012.REUTERS/Pascal Rossignol
Marine Le Pen après son vote le 22 avril 2012.REUTERS/Pascal Rossignol

«La bataille de France ne fait que commencer», s’est enflammée Marine Le Pen dans son discours faisant suite à l’annonce des résultats, avec un impressionnant score de 20% pour la candidate du Front National, que les sondages ne prédisaient pas si haut.

La «bataille de France», c’est une expression employée par la Résistance pendant la Seconde Guerre mondiale (elle était notamment utilisée par le général de Gaulle lors de son discours consécutif au débarquement allié en Normandie en 1944), mais aussi le nom de l'invasion allemande de plusieurs pays, dont l’Hexagone, en mai 1940. L'offensive avait mis fin à la «drôle de guerre» et s’était soldée par la signature de l'armistice par le gouvernement du maréchal Pétain.

A l’instar du président de la République et candidat de l’UMP, qui a souvent évoqué «le long manteau d'églises et de cathédrales qui recouvre notre pays», Marine Le Pen a aussi fait référence «à la France des clochers».

Puis elle a terminé sur un slogan de mai 68:

«Des millions de Français ce soir sont entrés en résistance. Ce n’est qu’un début, continuons le combat!»

Newsletters

Jean-Paul Belmondo, professionnel de Roland-Garros

Jean-Paul Belmondo, professionnel de Roland-Garros

L'acteur avait deux amours: le cinéma et le sport. Fan de boxe, cofondateur du PSG, le comédien mort le 6 septembre 2021 à l'âge de 88 ans ne manquait presque jamais une édition de Roland-Garros. Dans les dernières années de sa vie, c'est l'un des...

Lu Shaye, l'ambassadeur qui prouve que la diplomatie chinoise passe à l'offensive

Lu Shaye, l'ambassadeur qui prouve que la diplomatie chinoise passe à l'offensive

Les remous provoqués par ce «loup guerrier», qui a insulté un chercheur français sur Twitter, s'inscrivent dans un cadre plus large.

VGE, président du cool trente ans avant Obama

VGE, président du cool trente ans avant Obama

Valéry Giscard d'Estaing est mort ce mercredi 2 décembre à l'âge de 94 ans. Tout au long de sa vie politique, l'ancien président de la République n'aura cessé de tenter de se construire une image d'homme moderne, en rupture avec les chefs d'État...

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio