PresidentiellePrésidentielle 2012 live directFrance

En direct devant la télé: Bayrou très convoité

Titiou Lecoq, mis à jour le 23.04.2012 à 11 h 52

Retour sur la soirée électorale, avec les dessins de Laora Paoli.

Dessin de Laora Paoli.

Dessin de Laora Paoli.

Ce live est fini...

23h00: Malgré son score décevant, François Bayrou reste un candidat très convoité.

Cliquez sur le dessin pour l'agrandir

22h09 Tout à l'heure (c'est-à-dire y'a approximativement 14heures) je me gaussais de BFM qui demandait son avis à Séguéla. Bon bah là, France 2 nous annonce une analyse des résultats par Bernard Tapie. Je dis STOP au revival des années 80'. La tournée de Chantal Goya c'était largement suffisant pour rendre hommage à toute la décennie.

21h49 ET PAF! Nicolas Sarkozy propose donc trois débats - parce qu'il est convaincu qu'il poutre François Hollande tranquille. Et maintenant François Hollande va être bien dans le caca. Il va refuser et la droite va dire qu'il se débine. (Edit : en relisant le live, je m'esbaudis moi-même devant la finesse intellectuelle de mon analyse. Je me sens dans la peau de la fille naturelle d'Olivier Mazerolle.) 

Mais sinon, à place de trois débats entre les deux tours, ils auraient pas pu faire une vraie campagne électorale ? 

21h48 Nicolas Sarkozy va-t-il pleurer ?! (Bon, malgré la voix qui tremble, on aura bien compris que l'élément de langage prioritaire de l'UMP ce soir c'est "c'est un vote de crise".)

21h45 Nicolas Sarkozy a l'air plus souriant que François Hollande. 

21h38 Je suis impressionnée par la journaliste en moto de France 2. Elle avait vraiment l'air de croire que Nicolas Sarkozy allait baisser la vitre de sa voiture et répondre à ses questions en roulant.

Cliquez sur le dessin pour l'agrandir

21h33 ALERTE MORANO SUR TF1

21h27 On va me dire que je suis obsessionnelle mais le regard de Poutou pendant le discours de Hollande était priceless. 

21h20 Nous assistons donc au grand lâché d'éléments de langage. 

20h31 Nicolas Sarkozy selon le journaliste de TF1 à la Mutualité : "qui est attendu d'une minute à l'autre d'ici une dizaine de minutes". Et après on se fout de la gueule des candidats de télé-réalité... 

(Je ne vous cache pas que présentement, à la rédac de slate, tout le monde est en train de faire des calculs de report de voix potentiels. Vous êtes prof de math spécialisé en probabilité ? Je pense que si vous débarquez ce soir dans les locaux de Slate.fr, vous pouvez facilement décrocher un CDI.) (En fait, y'a que Laura et moi qui travaillons vraiment.)

Cliquez sur le dessin pour l'agrandir

20h24 On vit dans un pays où il y a plus de gens qui mettent délibéremment, sciemment, un bulletin Nicolas Dupont-Aignan dans l'urne qu'un bulletin Poutou. Ca me plonge dans un abîme de perplexité. 

20h09 Donc sur TF1 un point d'écart entre François Hollande et Nicolas Sarkozy, sur France 2 trois points. Exercice : s'il y a une logique de la numérologie, en croisant le numéro de la chaîne et l'écart, on peut dire que sur France 3 l'écart devrait être de... (coucou, y a-t-il un prof de math dans la salle ?)

Cliquez sur le dessin pour l'agrandir

20h01 Images des militants UMP qui visiblement ne savent pas trop comment réagir. C'est bon ? C'est pas bon ? Du coup, ils sourient dans le vide. 

Cliquez sur le dessin pour l'agrandir

(Perso, j'avais bon dans mes pronostics en mettant Marine Le Pen bien au-dessus de Jean-Luc Mélenchon.)

19h52 France 2 nous la joue tellement coulisses qu'ils en sont à nous montrer le fard à paupières de Rachida Dati. 

19h46 Plus je regarde le très joli dessin de Laura (ci-dessous) plus je me demande s'il contient un message caché sur les résultats.

19h43 David Pujadas très en forme vient de filer les résultats grâce à la technique rhétorique de l’IRONIE. Cela consiste donc à dire que les militants PS sont contents parce qu’ils se retrouvent tous ensemble et pas du tout pour une autre raison… 

19h32 Quand David Pujadas annonce "on retrouve notre envoyé sur la place..." à chaque fois je crois qu'il va dire "place Tahrir" au lieu de Stalingrad.

19h27 Sachant que ça fait trois heures que je me tape les infos en continu, que donc j'ai dû voir chaque candidat voter à peu près 30 fois, je suis stupéfaite d'apprendre seulement maintenant que Philippe Poutou s'est fait réprimander parce qu'il n'avait pas signé sa carte d'électeur. (Ca m'interpelle parce qu'il m'est arrivé la même chose tout à l'heure.)

Cliquez sur le dessin pour l'agrandir

19h22 David Doukhan. Le nouveau génie du journalisme. (Si vous ne suivez pas c'est le jeune qui va coller aux basques de Hollande toute la soirée.) (Pour le moment, il est toujours devant LA fameuse porte derrière laquelle est François Hollande.) Tenez, c'est cadeau : le compte Twitter de David Doukhan.

19h18 Grosse innovation sur France 2 pour nous faire patienter : une visite guidée des coulisses de la rédac par David Pujadas à genoux. (Ah non... on m'informe qu'il marche debout...) (Je m'autorise quelques blagues sur le physique vu que le rédac-chef de Slate ne surveille pas ce live. Il est trop occupé à envoyer les résultats de l'élection à ses potes par textos.) 

19h11 Sur Canal, une nouvelle info sur le déjeuner de Jean-Luc Mélenchon. BFM nous avait déjà appris cette information essentielle "il avait mangé dans une brasserie". Et bien sur Canal, ils n'hésitent pas à nous balancer le menu : des spaghettis. 

Cliquez sur le dessin pour l'agrandir

19h04 Sur Canal, l'envoyé à la Mutualité nous dit "ambiance BBC pour les militants de l'UMP". Ah. Je me demande s'il faut y voir un message caché...

19h01 Et donc là, sachez que tous les journalistes ont les résulats et ne vous les donnent pas. La démocratie c'est aussi ça.

18h44 RAHAHAHA... JE LE SAVAIS. Dans les magnifiques grilles de bingo qu'on vous a préparées pour ce soir, j'avais mis que Claire Chazal serait habillée en blanc. Et elle est blanc. (Laurence Ferrari aussi d'ailleurs.) Je pense qu'il y a une consigne interne pour leur interdire de porter des couleurs politiques. 

18h37 Oulalala... Génial le petit jeune de la 2. Il est à "quelques centimètres de François Hollande, qui est derrière cette porte que vous voyez". Et il ajoute : "Je vous rassure Laurent, on ne le lâche pas". 

18h30 Alors comment on fait quand on est journaliste sur BFM et qu’on doit meubler jusqu’à 20h ? Surtout quand on est à l’antenne depuis ce matin…

Plusieurs techniques.

La plus évidente, donner des détails qui ne veulent rien dire. « Jean-Luc Mélenchon a déjeuné à Ménilmontant. Dans une brasserie d’ailleurs. » Tiens… tiens… dans une brasserie…

Sinon, il y a le classique « je reprends les termes de la question avant de répondre ». Une technique qui n’est pas sans rappeler les heures les plus sombres des cours d’anglais au collège. « Jean-Luc Mélenchon a donc décidé de faire un meeting en plein air ce soir ? » « Oui, Jean-Luc Mélenchon a décidé de faire un meeting en plein air ce soir. »

Allonger ses expressions quitte à laisser au bord de la route la syntaxe française. Ainsi, entendu sur BFM parlant des journalistes accrédités ce soir à la Mutualité, « la moitié viennent de l’extérieur de la France ». Ce qu’on appelle plus communément « l’étranger ». Mais « l’extérieur de la France » ça permet de meubler au moins ¼ de seconde supplémentaire.

18h27 Premier choc de la soirée. BFM a osé l’inconcevable : inviter Jacques Séguéla pour analyser la campagne. Deuxième choc : il a l'air de prendre cette mission au sérieux. Là, il vient de nous déclarer que cette campagne c'était "à la fois 24h Chrono et Mad Men". 

18h25 Dans une tentative sadique pour me déclencher une crise d'épilepsie, on m'a collée à approximativement 35 cm de l'écran de la télé. 

 

 

Titiou Lecoq
Titiou Lecoq (196 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte