Présidentielle 2012 live directFrancePresidentielle

2007 dans le rétro, épisode 99: Sarkozy en tête au premier tour

Slate.fr, mis à jour le 22.04.2012 à 12 h 52

On est le 22 avril 2007. La participation connaît un taux record...

Nicolas Sarkozy avec sa femme Cécilia à Neuilly-sur-Seine le 22 avril 2007. REUTERS/Philippe Wojazer

Nicolas Sarkozy avec sa femme Cécilia à Neuilly-sur-Seine le 22 avril 2007. REUTERS/Philippe Wojazer

22 avril 2007. JOURNÉE CHARGÉE, c’est au tour des 43,5 millions d'électeurs de la métropole de voter. Parmi ces électeurs, les candidats venus glisser leur propre nom dans l'urne, chacun dans leur fief. A 10 h 55 notamment, Nicolas Sarkozy, candidat UMP, vote à Neuilly-sur-Seine, accompagné de son épouse Cécilia et des filles de cette dernière. A 12h30 la candidate socialiste Ségolène Royal vote à Melle dans les Deux-Sèvres.

Dès 17 heures, plusieurs sites suisses ou belges ayant annoncé la diffusion des premières estimations avant 20h, comme de La Liberté ou Le Soir, sont inaccessibles depuis la métropole. Mais à 18h30, le quotidien suisse Le Temps resté accessible donne les première tendances sur son site.

A 20 heures, les résultats ne sont pas définitifs, mais la ligne générale est claire, Nicolas Sarkozy est largement en tête, avec 29,9% des voix, selon les sondages de sorties des urnes. Ségolène Royal est deuxième à 26%. François Bayrou est à 18,5% et Jean-Marie Le Pen à 11%. François Fillon se félicite de ces scores sur TF1. Le conseiller du candidat UMP déclare:

«Le second tour doit permettre, ce qui n'a pas été possible après le 21 avril 2002, de choisir entre deux projets de société, entre deux conceptions de l'identité nationale, entre deux manières de faire de la politique.»

Depuis la salle Gaveau, Sarkozy lance:

«Je souhaite que le débat de ce second tour soit un débat d'idées. (...) Aux 11 millions d'électeurs qui ont voté pour moi au premier tour, je veux dire merci.»

Toute la gauche appelle à voter pour Ségolène Royal, soit en le demandant explicitement, soit en appelant, comme Olivier Besancenot, à «battre la droite dans la rue et dans les urnes». 

A Melle, Ségolène Royal déclare qu’une «nouvelle campagne s'ouvre, dans 15 jours, la France va choisir son destin et son visage. Je lance un appel à toutes celles et ceux qui veulent que la France fasse triompher la République du respect. (...) Je comprends la déception de toutes celles et ceux dont le ou la candidat n'est pas au second tour, mais je veux leur dire ceci: je serai la présidente garante d'un état impartial. Je ne suis l'otage d'aucun clan».

François Bayrou, le troisième homme, fait une déclaration de son QG de campagne: «A partir de ce soir, la politique française a changé et elle ne sera plus jamais comme avant», veut-il croire. «Malgré l'alliance objective du Parti socialiste et de l'UMP, malgré des sondages manipulés; (…) il y a enfin un centre en France, un centre large, fort, indépendant, capable de parler et d'agir au delà des frontières d'autrefois».

Plus tard dans la soirée, les chiffres du ministère de l'Intérieur confirment la nette avance de Nicolas Sarkozy, qui obtient 30,49% des voix, alors que Ségolène Royal est à 25,03%, François Bayrou à 18,35% et Jean-Marie Le Pen à 11,20%. Pour le ministre de l'Intérieur, François Baroin, il y a deux enseignements à tirer du scrutin: le recul des extrêmes «après la spectaculaire poussée de 2002» et le fait que «la participation atteint un niveau record sous la VeRépublique, avec un taux d'environ 85%, comparable avec la première élection du président de la République au suffrage universel direct voulu par le général de Gaulle».

En fin de soirée, un peu avant minuit, un sondage Ifop pour M6-Fiducial-Journal du dimanche, réalisé au soir du 22 avril, après la fin du premier tour souligne que le candidat de l'UMP, Nicolas Sarkozy, l'emporterait au second tour de l'élection présidentielle avec 54 % des voix face à la candidate socialiste, Ségolène Royal.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte