PresidentiellePrésidentielle 2012 live directFrance

«La droite a poussé les musulmans vers la gauche»

Slate.fr, mis à jour le 21.04.2012 à 12 h 34

Un petit garçon court dans la Grande Mosquée de Strasbourg, en août 2011. REUTERS/Vincent Kessler

Un petit garçon court dans la Grande Mosquée de Strasbourg, en août 2011. REUTERS/Vincent Kessler

POURQUOI L'ISLAM A-T-IL ÉTÉ AUSSI PRÉSENT DANS LA CAMPAGNE? Al-Jazeera in english a interviewé M'hammed Henniche, président de l'UAM93, l'Union des Associations musulmanes de Seine-Saint-Denis.

«Depuis deux ans, tous les journaux ont fait leurs gros titres sur “Les musulmans, les musulmans, les musulmans”», explique M'hammed Henniche. Et de rappeler la polémique sur la burqa, les mères de famille venant chercher leurs enfants à l'école voilées, la construction de minarets, les prières de rue, les élèves portant de trop longues jupes et enfin la viande halal, dont l'alimentation casher a été une «victime collatérale».

«Nous n'avons rien demandé. C'est vrai qu'il y a des problèmes sociaux en France, mais parce qu'ils [les politiciens] n'ont pas été capables de les résoudre, ils nous utilisent comme des bouc-émissaires. Cette situation a obligé les Français musulmans à se penser de plus en plus comme un groupe unifié, et dans ces élections, ils voteront en bloc, pour montrer leur opposition.»

Pourtant, selon lui, les vrais problèmes qui occupent les Français sont tout autres: l'emploi, le pouvoir d'achat, la crise économique. Et de tout cela, souligne-t-il, les musulmans de France ne peuvent être tenus responsables, rappelant qu'il n'y a pas d'élus musulmans à l'Assemblée nationale...

Du coup, peut-on prévoir dans quel sens ira le «vote musulman»? M'hammed Henniche relève que les Français musulmans vivent principalement dans les quartiers défavorisés, qui sont aussi les zones où l'abstention est traditionnellement forte.

Néanmoins, le président de l'UAM93 relève que deux candidats ont particulièrement la faveur du vote musulman: Jean-Luc Mélenchon et Eva Joly. Et François Hollande, mais dans une moindre mesure, Mélenchon et Joly ayant un discours pro-palestinien. Selon lui, ceux qui votaient Chirac ont abandonné l'UMP avec le quinquennat de Nicolas Sarkozy.

Al-Jazeera lui fait remarquer que Marine Le Pen a parlé d'islamo-gauchisme.

«C'est vrai (…) il y a une alliance entre les musulmans et la gauche. Mais cette alliance a été créée par la droite, qui a poussé les musulmans vers la gauche.»

Sur la page d'accueil du site de l'UAM93 figure en bonne place une vidéo d'un imam, Rachid abou Houdeyfa sur le thème: «2012: doit-on voter». Vingt minutes durant lesquelles le religieux appelle à oter «pour la personne qui apportera un moindre mal», répétant plusieurs fois que «personne ici ne veut de Marine Le Pen».

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte