France / Présidentielle

Quand les candidats reprennent les répliques culte des films français

Temps de lecture : 2 min

Affiche de François Bayrou (détail) sur le site parasites2012.com
Affiche de François Bayrou (détail) sur le site parasites2012.com

PLUTOT ENNUYEUSE SELON CERTAINS COMMENTATEURS, la campagne présidentielle aura au moins permis aux graphistes de délirer sur le concept du détournement d'affiche politique... Après les matchs de catch mexicain, après les personnages de Comics, après les sites qui ont ressuscité Coluche et Pompidou pour l'occasion, voici le site Parasites2012 qui prête aux candidats à l'élection présidentielle des répliques culte de films français. Une occasion de rappeler qu'un responsable politique en campagne fait souvent beaucoup de cinéma?

Sur Parasites2012, les candidats sont présentés sur des affiches noir & blanc à la trame vintage, une citation célèbre de film pour tout slogan politique: une Marine Le Pen en Bardot dans Le Mépris de Godard («Et ma bouche, tu l'aimes, ma bouche?»), un François Hollande en Petit Gibus dans La Guerre des Boutons d'Yves Robert («Si j'aurais su, j'aurais pas venu») ou encore un Nicolas Dupont-Aignan plutôt... «décontracté du gland». Un poil poujado mais pas —vraiment— méchant.

Les artistes à l'origine de ces affiches présentent par ailleurs une exposition à L'Inconnu, 17 rue de Mazagran à Paris du 18 avril au 6 mai.

Newsletters

Avec Monique Villemin, un personnage-clé de l'affaire Grégory disparaît

Avec Monique Villemin, un personnage-clé de l'affaire Grégory disparaît

La grand-mère du petit garçon est décédée le 19 avril à l'âge de 88 ans. A-t-elle emporté le secret dans sa tombe?

Ensemble

Ensemble

Lentement mais sûrement pas

Lentement mais sûrement pas

Newsletters