PresidentiellePrésidentielle 2012 live directSports

Le sport n'intéresse pas les candidats

Aurélia Morvan, mis à jour le 20.04.2012 à 12 h 07

L'équipe de France avant la demi-finale de coupe Davis contre l'Espagne à Cordoue, 17 septembre 2011, REUTERS/Marcelo Del Pozo

L'équipe de France avant la demi-finale de coupe Davis contre l'Espagne à Cordoue, 17 septembre 2011, REUTERS/Marcelo Del Pozo

LE SPORT N'A PAS INTÉRESSÉ LES CANDIDATS pendant la campagne présidentielle, rapporte l'Équipe.

Dans une infographie proposée sur le site du quotidien, il suffit de cliquer sur les affiches de campagne pour se voir énumérer les quelques propositions des dix candidats concernant le sport, les petites phrases à retenir et les soutiens de chacun d'entre eux.

François Hollande, propose par exemple un élargissement de la diffusion TV des évènements sportifs féminins et du handisport, Nicolas Sarkozy veut que, d'ici à 2017, 400 collèges et lycées soient spécialisés dans le sport. Jean-Luc Mélenchon propose, lui, de porter le budget du ministère des Sports à 1% du budget de l'État contre 0,15% aujourd'hui.

Ce constat fait par l'Équipe laisse peu d'espoir quant à un meilleur intérêt pour la question sportive, déjà peu présente dans la politique française comme l'expliquait Yannick Cochennec sur Slate.fr en mai 2010:

«En France, le sport a toujours été un parent pauvre de la politique. Nos présidents successifs en ont été les témoins plus ou moins distants. De ce point de vue, les campagnes présidentielles se sont toujours bornées à des catalogues de promesses sans jamais déboucher sur le début d'une vraie politique sportive. Les bancs de l'Assemblée nationale sont généralement désertés quand le sport se retrouve au centre des débats budgétaires.

Il n'y a qu'à constater l'obstruction actuelle de Claude Goasguen, le maire du XVIe arrondissement, dans le cadre du projet d'agrandissement de Roland-Garros pour prendre la mesure du décalage de certains édiles qui n'y comprennent rien à rien.»

La petite phrase retenue pour Eva Joly démontre bien que les politiques sportives ne sont pas la priorité française:

A.M.

Aurélia Morvan
Aurélia Morvan (48 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte