France / Politique

François Bayrou compare les ralliements à Hollande à une «course de gnous»

Temps de lecture : 2 min

François Bayrou à Sophia Antipolis le 27 février 2012. REUTERS/Jean Amet.
François Bayrou à Sophia Antipolis le 27 février 2012. REUTERS/Jean Amet.

LES NOMS D’OISEAUX S'ACCUMULENT DANS LA CAMPAGNE PRÉSIDENTIELLE. Suite aux ralliements (tardifs) d’ex-ministres de droite au candidat socialiste, François Bayrou a comparé ce phénomène, ce jeudi sur RTL, à une «course de gnous vers les points d'eau». Il met également en garde, en ajoutant que «dans les points d'eau, il y a parfois des crocodiles».

Il a notamment fustigé Corinne Lepage, ancienne responsable du MoDem qui «a abandonné au fur et à mesure tous les chemins qu'elle suivait»: «J'aime les gens qui ne changent pas d'opinion au fur et à mesure que le vent tourne.»

Mercredi dernier, François Bayrou avait déjà comparé, sur France Info, ces ralliements à la «transhumance» des troupeaux des Pyrénées.

Newsletters

Jean-Paul Belmondo, professionnel de Roland-Garros

Jean-Paul Belmondo, professionnel de Roland-Garros

L'acteur avait deux amours: le cinéma et le sport. Fan de boxe, cofondateur du PSG, le comédien mort le 6 septembre 2021 à l'âge de 88 ans ne manquait presque jamais une édition de Roland-Garros. Dans les dernières années de sa vie, c'est l'un des...

Lu Shaye, l'ambassadeur qui prouve que la diplomatie chinoise passe à l'offensive

Lu Shaye, l'ambassadeur qui prouve que la diplomatie chinoise passe à l'offensive

Les remous provoqués par ce «loup guerrier», qui a insulté un chercheur français sur Twitter, s'inscrivent dans un cadre plus large.

VGE, président du cool trente ans avant Obama

VGE, président du cool trente ans avant Obama

Valéry Giscard d'Estaing est mort ce mercredi 2 décembre à l'âge de 94 ans. Tout au long de sa vie politique, l'ancien président de la République n'aura cessé de tenter de se construire une image d'homme moderne, en rupture avec les chefs d'État...

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio