PresidentiellePrésidentielle 2012 live directFrance

Jacques Chirac «fidèle à lui-même» quand il dit vouloir voter Hollande, d'après son biographe

Cécile Dehesdin, mis à jour le 17.04.2012 à 12 h 53

Jacques Chirac, le 5 novembre 2010. REUTERS/Gonzalo Fuentes

Jacques Chirac, le 5 novembre 2010. REUTERS/Gonzalo Fuentes

JACQUES CHIRAC ROULE TOUJOURS POUR FRANÇOIS HOLLANDE, cette fois-ci c'est son ancienne plume qui le dit, et pas en «off».

L'historien et écrivain Jean-Luc Barré, notamment biographe de l'ancien président, a ainsi assuré dans une interview au Parisien:

«Jacques Chirac est fidèle à lui-même lorsqu'il déclare qu'il votera pour Hollande.»

Même si Jacques Chirac ne devrait pas publiquement prendre position –il avait notamment dit au Figaro qu'il ne «s'immiscerait» pas dans le débat présidentiel, expliquant que ce n'était pas son «rôle» et qu'il n'«interviendrait pas, sauf si des circonstances exceptionnelles l'exigeaient»–, Jean-Luc Barré rappelle que le président avait déjà «salué [Hollande] dans ses Mémoires comme un homme d'Etat», ajoutant:

«Jacques Chirac est un humaniste, marqué à la fois par la fibre radicale-socialiste corrézienne et la dimension sociale du gaullisme. Synthèse qu'il reconnaît aujourd'hui chez le candidat de gauche.»

Le biographe dit également qu'il votera lui-même pour François Hollande, précisant que ce choix n'engage que lui, même s'il n'a pas senti que Jacques Chirac le désapprouvait. Il rejoint ainsi tout l'entourage du président sauf son épouse Bernadette, d'après Le Parisien.

Le quotidien confirme les informations du Canard Enchaîné: Bernadette Chirac est bien seule dans sa bataille pro-Sarkozy. D'après Le Parisien, Claude Chirac et son mari Frédéric Salat-Baroux, ancien secrétaire général de l'Elysée, soutiennent le camp socialiste, et la fille Chirac a également déjeuné avec la compagne de François Hollande, Valérie Trierweiler.

Le Parisien note également que hors famille, des conseillers ou ancien conseillers vont même plus loin: plusieurs d'entre eux étaient notamment au meeting de Vincennes, ce dimanche 15 avril.

Fin mars, Paris Match consacrait sa rubrique «C’est off» aux intentions de l’ancien chef de l'Etat:

«Le 14 mars, présent à la cérémonie de remise de la Légion d’honneur à une de ses ex-collaboratrices, organisée au Conseil constitutionnel, l’ancien président a confirmé qu’il voterait pour François Hollande dès le premier tour de la présidentielle

C.D.

Cécile Dehesdin
Cécile Dehesdin (610 articles)
Rédactrice en chef adjointe
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte