PresidentiellePrésidentielle 2012 live directFrance

2007 dans le rétro, épisode 94: Nicolas Sarkozy prononce un discours hostile à l'Allemagne

Slate.fr, mis à jour le 18.04.2012 à 10 h 12

Nicolas Sarkozy à Metz le 17 avril 2007, REUTERS/Philippe Wojazer. Photo retouchée par Slate.fr

Nicolas Sarkozy à Metz le 17 avril 2007, REUTERS/Philippe Wojazer. Photo retouchée par Slate.fr

17 AVRIL 2007. CINQ JOURS AVANT LE PREMIER TOUR, Nicolas Sarkozy est en Lorraine pour prononcer l’un de ses derniers discours. Comme Jean-Marie Le Pen et Ségolène Royal, il est concentré sur l’électorat populaire, stratégique pour l'accès au deuxième tour, comme le montre un sondage LH2 pour Libération. L’enquête est claire: 28% des ouvriers et employés pensent que la présence du leader frontiste au second tour serait «une bonne chose pour la démocratie», soit six points de plus que l'ensemble des Français.

A Metz, Nicolas Sarkozy donne dans le lyrisme, évoquant la région comme une «terre deux fois sacrée parce qu’elle a été sanctifiée par le sang que ses enfants ont versé pour la France et par celui que des millions de Français ont versé pour sa libération. La Lorraine, c’est cette terre sainte où c’est la même chose de prier Dieu ou de prier la France».

Sarkozy évoque les racines françaises, Barrès –maître à penser de la droite nationaliste, chantre de l’attachement à la terre. Et le candidat à l’UMP chante la France, en particulier la Lorraine:

«Pour moi la Lorraine c’est ce peuple qui lorsqu’il a dû choisir après dix siècles entre la France et l’Allemagne, a choisi la France.»

Et dans une pirouette, une balle perdue atteint l’Allemagne:  

«La France n’a jamais cédé à la tentation totalitaire. Elle n’a jamais exterminé un peuple. Elle n’a pas inventé la solution finale, elle n’a pas commis de crime contre l’humanité, ni de génocide».

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte