France / Politique

2007 dans le rétro, épisode 89: le «pas de deux» entre Nicolas Sarkozy et Jean-Marie Le Pen

Temps de lecture : 2 min

Jean-Marie Le Pen lors d'un meeting à Paris le 15 avril 2007, REUTERS/Charles Platiau
Jean-Marie Le Pen lors d'un meeting à Paris le 15 avril 2007, REUTERS/Charles Platiau

12 avril 2007 – JEAN-MARIE LE PEN RÉPOND À L'OFFENSIVE lancée sur son électorat par Nicolas Sarkozy. Le président du Front national, qui dénonce depuis plusieurs jours les origines hongroises du candidat de l’UMP, continue sur ce thème dans l’émission Les 4 vérités sur France2:

«Si j’étais devenu hongrois, étant d’origine française, il ne me viendrait pas à l’esprit de me présenter comme candidat à la présidence de la République hongroise.»

Nouveauté dans l’attitude de Jean-Marie Le Pen, ces attaques répétées sont désormais assorties d’appels du pied au candidat de l’UMP. «Je n’ai pas de contentieux personnel avec Sarkozy comme j’en avais avec Chirac, déclare-t-il dans une interview au Figaro le même jour. […] Si Sarkozy dit qu'il est d'accord pour un rapprochement, pourquoi pas? Cela dépendra de l'intérêt de notre pays et de l'intérêt de notre mouvement.»

De son côté, Nicolas Sarkozy ironise sur l’ouverture d’esprit de Jean-Marie Le Pen qui accepte de parler à un «immigré comme moi», mais ménage le président du FN dans un entretien à Libération, estimant que «celui qui est le moins à droite qu'avant, c'est Le Pen!»

Le Monde résume le «pas de deux» entre les deux candidats:

«D'un côté, ils ferraillent pour savoir lequel est le plus Français des deux et donc, à leurs yeux, le mieux placé pour aller à l'Elysée […]. D'un autre côté, ils s'envoient des clins d'œil appuyés qui peuvent laisser entendre que les barrières posées hier par Jacques Chirac entre l'extrême droite et la droite pourraient être levées.»


Newsletters

Lu Shaye, l'ambassadeur qui prouve que la diplomatie chinoise passe à l'offensive

Lu Shaye, l'ambassadeur qui prouve que la diplomatie chinoise passe à l'offensive

Les remous provoqués par ce «loup guerrier», qui a insulté un chercheur français sur Twitter, s'inscrivent dans un cadre plus large.

VGE, président du cool trente ans avant Obama

VGE, président du cool trente ans avant Obama

Valéry Giscard d'Estaing est mort ce mercredi 2 décembre à l'âge de 94 ans. Tout au long de sa vie politique, l'ancien président de la République n'aura cessé de tenter de se construire une image d'homme moderne, en rupture avec les chefs d'État...

Avec Monique Villemin, un personnage-clé de l'affaire Grégory disparaît

Avec Monique Villemin, un personnage-clé de l'affaire Grégory disparaît

La grand-mère du petit garçon est décédée le 19 avril à l'âge de 88 ans. A-t-elle emporté le secret dans sa tombe?

Podcasts Grands Formats Séries
Newsletters