PresidentiellePrésidentielle 2012 live directFrance

2007 dans le rétro, épisode 88: le parachute doré de Noël Forgeard unanimement condamné

Slate.fr, mis à jour le 11.04.2012 à 17 h 31

Noël Forgeard le 5 avril 2005, REUTERS/Arnd Wiegmann

Noël Forgeard le 5 avril 2005, REUTERS/Arnd Wiegmann

11 avril 2007 - DE L'UMP A L'EXTREME GAUCHE, les parachutes dorés des grands patrons font débat après l’annonce des plus de huit millions d’euros touchés par Noël Forgeard lors de son départ d’EADS en 2006. Les actionnaires du groupe ont appris la nouvelle alors que la filiale Airbus prévoit de supprimer 10.000 emplois en Europe.

«C’est un scandale, une provocation» a estimé Ségolène Royal, qui s’engage si elle est élue à légiférer sur le montant et les conditions de versement des rémunérations des dirigeants et à «assurer la pleine transparence de ces avantages en rendant obligatoire leur publication». L’UMP propose une loi pour permettre d’éviter de tels excès.

François Bayrou annonce pour sa part une loi de moralisation de la vie économique qui n’est pas sans rappeler le référendum sur la moralisation de la vie publique qu’il propose en 2012:

«Ça ne peut plus durer comme ça. On a tous les jours des annonces d’opérations financières comme des indemnités énormes, des primes énormes, des privilèges énormes. Ceci porte atteinte à la confiance que les gens peuvent avoir dans les entreprises.»

Pour la candidate des Verts Dominique Voynet, «il faut en finir avec ce type de gouvernance d’entreprise dans lequel on nomme des copains pour leurs liens avec tel ou tel à l’Elysée ou à Matignon et pas en fonction de leurs compétences industrielles». «La solution est que tous les grands groupes qui font du profit payent pour l’emploi», préconise la candidate de Lutte ouvrière Arlette Laguiller.

En 2012, la question de la rémunération des grands patrons a fait irruption quelques jours plus tôt qu’en 2007 dans la campagne à travers la personne de Maurice Levy. L’annonce par Publicis d’un «méga-bonus» de 16,2 millions d’euros pour son patron lundi 26 mars a déclenché des réactions outrées au Parti socialiste. Maurice Levy qui était en 2007 le médiateur entre… Noël Forgeard et les actionnaires privés d'EADS.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte