PresidentiellePrésidentielle 2012 live directFrance

Hollande et Sarkozy, les candidats chauffards

Slate.fr, mis à jour le 10.04.2012 à 9 h 07

Le magazine Auto Plus du 9 avril 2012. DR

Le magazine Auto Plus du 9 avril 2012. DR

L'INTRODUCTION DANS LA CAMPAGNE EÉLECTORALE DU «DÉBAT» sur l’apprentissage du permis de conduire au lycée va placer la mauvaise conduite des candidats dans une nouvelle lumière.

Pendant deux mois, comme lors des dernières présidentielles, les journalistes d'Auto Plus ont suivi les escortes de tous les candidats à la présidentielle, raconte l’AFP et ils ont publié leurs résultats dans l'hebdomadaire en kiosque lundi. Certes, ce sont pas les candidats qui sont au volant mais leurs chauffeurs et les impératifs de sécurité invoqués pour jouer avec le code expliquent sans doute certaines infractions. Soit. Mais sur un permis à points qui en compte douze, les écarts de conduite valent à Sarkozy d’en perdre onze quand le candidat PS François Hollande huit.

La plus marquant est sans doute la vidéo prise par les journalistes du magazine, alors qu’ils suivent le cortège du Président-candidat de retour d’une visite aux salariés de Lejaby en Haute-Loire, en mars dernier. Nicolas Sarkozy a lui choisi de revenir à Paris autrement que par la route. On y voit la voiture présidentielle se jouer du trafic et rouler à près de 200 km/h. Il est 23h30 sur l’autoroute A6:

 

 

On notera que les chauffeurs du cortège n’ajouteront pas à la liste des contraventions au code de la route la possession d’un avertisseur de radar puisqu’ils se feront flasher à près de 200km/h…

Nicolas Sarkozy, ou ses chauffeurs, sont coutumiers du fait, car sur les 11 points qu’Auto Plus lui a soustrait, c’est essentiellement pour des excès de vitesse sur des grands axes. A la différence de François Hollande, qui chauffardise en ville: changement de file sans clignotant (-3 points) et franchissement d'une ligne blanche pour faire demi-tour (-4). 

François Bayrou est le 3e chauffard de cette élection (-7 points), devant Marine Le Pen (-3). Jean-Luc Mélenchon et Eva Joly ayant opté pour le taxi en ville, ils restent devancés et n’auront pas à faire de stage pour récupérer leurs points.

Le magazine décerne tout de même des bons points aux candidats qui se seraient calmés par rapport à 2007. Sauf François Hollande qui perd trois points de plus que Ségolène Royal (mais comparé à Lionel Jospin et ses 11 points perdus en 2002…).

Faut-il les renvoyer sur les bancs du lycée pour réviser le code de la route?

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte