PresidentiellePrésidentielle 2012 live directFrance

Jean-Marie Le Pen a «peur» pour sa fille

Slate.fr, mis à jour le 07.04.2012 à 15 h 42

JEAN-MARIE LE PEN A DES DOUTES SUR LA CAMPAGNE DE SA FILLE. Interviewé par Le Point, le président d’honneur du Front national estime que «son influence doit gêner certaines personnes qui voudraient modifier la ligne ou l'équilibre interne du FN» et qu’il peut «y avoir des choses [qu’il] considère comme utiles à la campagne et que d'autres jugent dangereuses ou superflues».

«J'ai un peu peur pour elle» en raison des «appels à la violence» qui l’entourent, ajoute-t-il. Tout en déplorant qu’elle ne parle pas «davantage» d’immigration et de sécurité, des sujets «essentiels», et qu’elle ait «peut-être négligé l'aspect purement électoral» sur la question de la sortie de l’euro. Il doute cependant que Nicolas Sarkozy puisse rééditer sa performance de 2007, quand il avait siphonné les voix du FN pour le ramener à 10,4%, et que Jean-Luc Mélenchon puisse devenir le «troisième homme»: il compare son destin à celui d’Arlette Laguiller, qui le talonnait dans les sondages un mois avant le 21 avril 2002, avant de finir plus de onze points derrière lui.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte