PresidentiellePrésidentielle 2012 live directFrance

Sarkozy a-t-il interdit le fromage à l'Elysée?

Slate.fr, mis à jour le 07.04.2012 à 9 h 09

Nicolas Sarkozy lors de sa visite de la fromagerie Chabert, le 16 février 2012. REUTERS/Michel Euler/Pool.

Nicolas Sarkozy lors de sa visite de la fromagerie Chabert, le 16 février 2012. REUTERS/Michel Euler/Pool.

NICOLAS SARKOZY A-T-IL BANNI LE FROMAGE DE L’ELYSÉE? C’est ce qu’affirme le quotidien britannique The Telegraph dans un article consacré au régime présidentiel:

«Charles de Gaulle a un jour eu une phrase célèbre: "Comment peut-on gouverner une nation qui a deux cents quarante-six différentes sortes de fromages?" Le fou de culture physique qu’est Nicolas Sarkozy a choisi de retirer de sa vue la source de la colère de De Gaulle, selon le chef de l’Elysée Bernard Vaussion, qui cuisine pour son cinquième président.»

L’histoire a intrigué le site américain Foreign Policy, qui a une interprétation légèrement différente de celle de son confrère:

«J’accuse! [en français dans le texte, NDLR] L’idée d’un président français retirant le fromage de sa vue —à la demande de son épouse top-model, évidemment— est succulente. Malheureusement, ce n’est pas du tout ce que Vaussion a dit. […] Sarkozy a choisi de renoncer à un plateau de fromage après les plats. Ce n’est pas la même chose que de lancer une espèce de fatwa anti-fromage.»

Le site se fonde sur la citation originelle de Bernard Vaussion, contenue dans une dépêche AFP intitulée, dans sa version française, «Le chef de l'Elysée, 38 ans en cuisine, connaîtra-t-il un 6ème président?»:

«La présidence Sarkozy a été marquée par "moins de dîners d'Etat et plus de réunions intimes, il reçoit beaucoup à déjeuner", explique Bernard Vaussion, sourcils blancs et lunettes fines, en veste blanche ornée de bleu-blanc-rouge sur la poitrine. Le fromage a également disparu: "ça fait trop", commente-t-il.»

Une chose est sûre en tout cas, le président-candidat n’a rien contre la vue du fromage en campagne électorale. Le 16 février dernier, au lendemain de sa déclaration de candidature, il visitait la fromagerie Chabert à Vallières (Haute-Savoie) et avait l’échange suivant avec un employé, rapporté par Libération:

«Ça sent fort?
- Non, ça sent bon. J’aime bien l’odeur du fromage affiné.»

Le Dauphiné Libéré précisait lui que le chef de l’Etat avait déjeuné d’une fondue savoyarde, «plat qu’il affectionne tout particulièrement» et avait «dégusté des fromages savoyards aux côtés des élus locaux» durant sa visite de la fromagerie.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte