PresidentiellePrésidentielle 2012 live directFrance

A quoi vont ressembler les clips de campagne des candidats?

Delphine Dyèvre, Aurélia Morvan et Jean-Marie Pottier, mis à jour le 06.04.2012 à 19 h 40

François Bayrou dans son clip de campagne officielle 2002 (Ina.fr).

François Bayrou dans son clip de campagne officielle 2002 (Ina.fr).

C’EST UN EXERCICE IMPOSÉ, MAIS PAS FORCÉMENT RÉUSSI, DE LA CAMPAGNE OFFICIELLE: les chaînes de télévision commenceront à diffuser, lundi 9 avril, les spots de campagne des dix candidats. A deux jours de l’échéance et alors que les clips (qui doivent être de deux durées —1min30 et 3min30— et mélanger montage d’images et intervention du candidat) ne sont pas encore totalement bouclés, certaines équipes ont laissé filtrer quelques éléments sur les conditions de tournage et le contenu.

«Les tournages ont commencé le 3 avril pour tout le monde. Notre réalisateur commençait à monter le 5 et le clip doit être fini le 7 pour une diffusion lundi, c'est vraiment la course», explique Erwan Balanant, un des deux réalisateurs des contenus audiovisuels pour la campagne de François Bayrou, dont une partie du clip a été tourné à Saint-Brieuc (Côtes-d’Armor). «Le CSA a dit qu’il voulait des clips dynamiques, il nous a donné un ensemble de recommandations des directeurs de chaînes. Il faut des choses colorées», explique-t-on du côté de l'équipe d'Eva Joly.

Chez Nicolas Dupont-Aignan, Damien Lempereur, directeur stratégique de la campagne, promet «un clip très rythmé avec des images d'archives qui montrent des dirigeants européens en train de signer des traités, mises en parallèle avec des usines qui ferment, des délocalisations. On a fait quelque chose de très original avec Nicolas Dupont-Aignan en meeting qui prononce un discours en voix off».

«A priori —je dis a priori parce qu’on fait un peu tout à la dernière minute—, le clip va porter sur le nucléaire, car nous sommes les seuls à défendre la sortie du nucléaire sur dix ans. Il aura un aspect décalé, enfin on l’espère, moins figé que les clips traditionnels», explique de son côté Linda Sehili, responsable de la vidéo pour la campagne de Philippe Poutou.

Chez Nathalie Arthaud, sans surprise, le traditionnel «Travailleurs, travailleuses» devrait retentir en début d’intervention, selon Europe 1, tandis que les clips de Marine Le Pen devraient, selon un membre de l’équipe de campagne interrogé par 20minutes, miser sur la «simplicité», sans «zic zic boum boum ni fanfreluches ».

Et chez les deux grands favoris? Du côté de François Hollande, 20minutes.fr annonce des spots «classiques» qui, selon Europe 1, devraient notamment inclure un montage d’images du discours du Bourget. Chez Nicolas Sarkozy, le conseiller en communication du président-candidat Franck Louvrier, interrogé par Slate.fr, explique que les clips sont multithématiques et produits, comme en 2007, par CBTV, la société de production du publicitaire et journaliste Christian Blachas, disparu en février dernier. Pour le reste, «je vous laisse le plaisir de les découvrir vous-mêmes!», lance-t-il.

Un des deux candidats parviendra-t-il à marquer aussi fortement les esprits avec ses clips que François Mitterrand et son montage 1789-1988, René Dumont et son verre d'eau ou Bruno Mégret et sa chaîne stéréo? Réponse lundi à partir de 7h40: France Ô sera la première chaîne à diffuser les spots, en commençant, comme l'a décidé un tirage au sort effectué vendredi, par celui de François Bayrou.

D.D., A.M. et J.-M.P.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte