FrancePrésidentielle 2012 live directPresidentielle

Hollande donné vainqueur avec 52% par une étude canadienne

Jean-Marie Pottier, mis à jour le 06.04.2012 à 17 h 19

François Hollande avant l'émission Parole de Candidat. REUTERS/Fred Dufour/Pool.

François Hollande avant l'émission Parole de Candidat. REUTERS/Fred Dufour/Pool.

FRANÇOIS HOLLANDE VAINQUEUR LE 6 MAI AVEC 51,9% DES VOIX: telle est la conclusion d’une étude scientifique publiée par deux professeurs de l’université de Montréal, Martial Foucault et Richard Nadeau, dans le numéro d’avril de la revue Political Science & Politics, émanation de l’American Political Science Association.

Leur modèle de prévision se fonde sur plusieurs variables déclinées, quand c’est possible, au niveau départemental, puis agrégées pour calculer un score national: l’évolution du taux de chômage, le score du candidat de droite à la présidentielle précédente, la popularité nationale du candidat… Les valeurs de ces variables ont été arrêtées au mois de décembre 2011, la campagne électorale ne servant, dans cette hypothèse, que de «clarification» de tendances lourdes amorcées auparavant.

Les deux chercheurs, qui ont testé leur modèle sur les élections précédentes de 1981 à 2007, estiment que «Nicolas Sarkozy va mener une bataille acharnée mais va finalement perdre le pari de sa réélection» et que «après dix-sept ans d’attente, le retour d’un socialiste à l’Elysée apparaît hautement probable».

On s’interrogera cependant sur certains commentaires de leur article, comme «le grand nombre de candidats déclarés à droite au premier tour», qui ne s'applique plus vraiment maintenant que Christine Boutin, Hervé Morin, Frédéric Nihous et Dominique de Villepin se sont retirés...

Début mars, nous vous parlions déjà d’une recherche fondée sur des variables proches, celle-ci menée par deux chercheurs français, Bruno Jérôme et Véronique Jérôme-Speziari, qui donne... Nicolas Sarkozy vainqueur face à François Hollande avec 50,3% des voix. «Si le chiffre du chômage était remonté au-dessus de 9,6% [à la fin 2011, NDLR], Hollande aurait pu l'emporter. Mais l'Insee a annoncé un taux de 9,4% le 1er mars. Quoi qu'il advienne, le score sera serré: un 57-43 en faveur de la gauche est totalement exclu», expliquaient-ils à L’Expansion à une époque où les sondages donnaient encore François Hollande entre 56% et 59% au second tour, contre 53% à 56% aujourd'hui.

Leur étude a été publiée dans le dernier numéro de la revue French Politics, dans lequel Richard Nadeau cosigne notamment un article consacré à l’importance du niveau de popularité du sortant dans les résultats d’une élection, et Martial Foucault un article sur les prévisions des résultats des prochaines législatives.

Jean-Marie Pottier
Jean-Marie Pottier (942 articles)
Rédacteur en chef, responsable de la newsletter politique «Le Jour d'après». Auteur de «Indie Pop 1979-1997» et «Ground Zero. Une histoire musicale du 11-Septembre» (Le Mot et le Reste).
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte