PresidentiellePrésidentielle 2012 live directFrance

Les meetings bis «IIIe République» de François Hollande

Slate.fr, mis à jour le 06.04.2012 à 11 h 06

LES SALLES DES GRANDS MEETINGS DE CAMPAGNE de François Hollande comme ceux du Bourget ou de Rennes ne sont pas toujours assez grandes pour accueillir tous les sympathisants qui font le déplacement. Ceux qui n’ont pas la chance de voir le discours «en vrai» se retrouvent dans des «salles de délestage» pour le suivre sur un écran.

Ces salles annexes, le candidat socialiste a décidé de les transformer en véritables «meetings bis» où il tente de «donner de la chair pour créer de l'adhésion» et d’envoyer son auditoire «au charbon de la mobilisation», sans journalistes, pupitre ou discours écrit, rapporte Libération. A Rennes, dans un de ces «meetings-poupées russes», il clame:

«Comment ils faisaient pendant la IIIe République hein? Ils faisaient d'abord le récit de ce qu'ils venaient d'entendre. Ils rapportaient, ils racontaient, ils récitaient. Alors allez-y, faites-le! Racontez, faites du porte-à-porte, allez sur Internet!»

Et l’effet escompté semble être au rendez-vous, à en croire la réaction de ce journaliste belge du Soir qui n’avait pu accéder à la salle pour le grand discours:

«De la sincérité, j’en ai en revanche senti chez François Hollande. […] Le candidat a fait rentrer tous ceux qui n’ont pas pu accéder à la salle du meeting, et le micro à la main, dans un stand up, il offre un résumé de son discours. Avec la même force dans la voix, cette voix qui se casse pourtant si facilement quand il pousse un ton trop fort.» 

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte