FrancePrésidentielle 2012 live directPresidentielle

Les retrouvailles express de François Hollande et Ségolène Royal

Slate.fr, mis à jour le 05.04.2012 à 10 h 21

Ségolène Royal et François Hollande à Rennes, le 04 avril 2012. REUTERS/Benoît Tessier

Ségolène Royal et François Hollande à Rennes, le 04 avril 2012. REUTERS/Benoît Tessier

C'EST L'IMAGE MARQUANTE DE LA SOIRÉE, au grand dam des lieutenants de François Hollande. Mercredi soir, à Rennes, le champion socialiste est monté sur scène avec son ex-compagne et candidate malheureuse en 2007, Ségolène Royal.

Les retrouvailles sont courtes et les protagonistes ne se touchent pas, relève Le Lab. Pas d’embrassade, pas de mains qui se serrent, chacun lève les bras de son côté puis Ségolène Royal repart en coulisses. Pour L’Express, la fugacité de l’image tient au souvenir encore douloureux de la bataille de 2007. La première femme à être parvenue au second tour de l'élection présidentielle était là pour passer le relai et mobiliser ceux qui s’étaient déplacés aux urnes pour elle il y a cinq ans. Point. 

Mais la briéveté de l’épisode est peut-être due aussi à une réaction de l’appareil socialiste face à l’excitation des journalistes. La fièvre médiatique était déjà palpable dans le train pour Nantes, à en croire Le Point, chaque dirigeant socialiste tentant d’improviser une conférence de presse dans les wagons. 

D’où l’agacement de Manuel Valls, rapporté par Le Monde, qui semble particulièrement irrité du fait que la presse se concentre sur la réunion succinte d’un couple brisé plutôt que les premières mesures annoncées par François Hollande plus tôt dans la journée:

«Je fais de la politique, pas du romanesque. Les Français attendent des responsables politiques des réponses concrètes. Si vous les détournez, vous journalistes, et si nous les détournons, nous politiques, de l'essentiel, le retour de bâton sera violent. Et nous serons tous responsables. Alors puisque vous voulez à tout prix parler de Ségolène Royal, s'il y a quelque chose à dire sur sa présence ce soir, c'est celle-ci: il s'agit d'un signe du rassemblement de tous les socialistes.»

Avant de s’interrompre pour glisser à sa femme, placée quelques mètres plus loin: «Ça va mon amour?»

Slate.fr
Slate.fr (9124 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte