PresidentiellePrésidentielle 2012 live directFrance

Nicolas Dupont-Aignan et les conflits d'intérêts

Emmanuel Daniel, mis à jour le 05.04.2012 à 18 h 28

Le candidat de Debout la République a rempli sa déclaration d'intérêts, qui reflète son peu de liens qui pourraient être de nature à faire naître des situations de conflits d’intérêts.

Nicolas Dupont-Aignan à l'Assemblée nationale le 12 juillet 2011, REUTERS/Gonzalo Fuentes

Nicolas Dupont-Aignan à l'Assemblée nationale le 12 juillet 2011, REUTERS/Gonzalo Fuentes

Slate.fr a pris le relais de l'ONG Transparence International France en sollicitant les candidats à l'élection présidentielle pour qu’ils publient leur déclaration d’intérêts, un document qui permet de s’assurer que, dans le cadre d’une décision publique, des intérêts personnels n’interviennent pas pour fausser l’impartialité des décideurs. Si une telle situation se présente, elle est détectée grâce à la déclaration d’intérêts et la personne concernée doit s’abstenir de participer à la décision. La publication d’un tel document permet aussi de protéger les décideurs publics contre les soupçons d’un mélange des genres.

Nous avons réalisé une fiche pour chacun des candidats regroupant leurs opinions sur la question de la lutte contre les conflits d'intérêts, leur déclaration (quand elle a été envoyée) et ce qu'ils ont «oublié» de déclarer. Envoyez-nous toute information sur des intérêts que nous aurions omis dans cette fiche à infos @ slate.fr.

***

Sa fiche Wikipol


Ce que Nicolas Dupont-Aignan a dit sur les conflits d'intérêts

Nicolas Dupont-Aignan, candidat de Debout la République, s’est prononcé en faveur d’une plus grande transparence de la politique française. Il a déclaré à Transparence international France:

«Les acteurs de la vie publique française se doivent bien évidemment d’être à la fois irréprochables et exemplaires. Seul l’intérêt général devrait les guider. Ainsi, je suis favorable au fait de rendre publiques et obligatoires des déclarations d’intérêts précises. La lutte contre les conflits d’intérêts passe également par l’obligation de s’abstenir d’une prise de décision lorsque le résultat pourrait découler de l’intérêt personnel du décideur et non de l’intérêt général. C’est une évidence.»

Il a toutefois précisé qu’«il faudra définir un cadre qui permette d’éviter les dérives qu’elles pourraient engendrer, telles que des erreurs d’interprétation ou la possibilité d’en tirer des jugements diffamatoires».

Sa déclaration d'intérêts

Dans sa déclaration d’intérêts, disponible sur le site de Transparence international France, Nicolas Dupont-Aignan déclare ses activités de député-maire d’Yerres et de président de la communauté d’agglomération du Val d’Yerres.

Ce qu'il n'a pas déclaré

Nicolas Dupont-Aignan ne fait jamais état de sa vie privée. Sur son site de campagne, il indique être marié et avoir deux filles, et il n’a pas donné suite quand nous lui avons demandé de préciser. Cependant, le Who’s Who 2011 nous apprend que sa femme, Valérie Vecchierini, est avocate.

Il ne touche, à notre connaissance, aucune autre rémunération que celles liées à ses mandats d’élus, pour lesquels il gagne en théorie des indemnités mensuelles brutes de 7.100,15 euros et 6.412 euros de frais de mandat pour son poste de député, un salaire de 3.421,32 euros brut mensuels en tant que maire d’une commune de 20.000 à 49.999 habitants et 4.182 euros brut en tant que président de communauté d’agglomération.

Emmanuel Daniel

Nos autres fiches-candidats sur les conflits d'intérêt:

Envoyez-nous toute information sur des intérêts que nous aurions omis dans cette fiche à infos @ slate.fr

Emmanuel Daniel
Emmanuel Daniel (37 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte