PresidentiellePrésidentielle 2012 live directFrance

Hollande dévoile ce qu'il ferait la première année

Slate.fr, mis à jour le 05.04.2012 à 9 h 06

François Hollande à Paris le 8 mars 2012. REUTERS/Gonzalo Fuentes.

François Hollande à Paris le 8 mars 2012. REUTERS/Gonzalo Fuentes.

FRANCOIS HOLLANDE A DÉVOILÉ les mesures qu'il prendrait au cours de sa première année de mandature s'il était élu le 6 mai. Cette feuille de route, disponible sur son site Internet, se décompose en trois périodes.

Premières mesures symboliques lors de la fin de session parlementaire

François Hollande entend adopter entre début mai et fin juin plusieurs mesures symboliques («Une autre façon de présider et de gouverner») comme la «réduction de la rémunération du chef de l'Etat et des membres du Gouvernement de 30%».

Sur le plan du pouvoir d'achat, plusieurs promesses sont faites, notamment l'«augmentation de l'allocation de rentrée scolaire de 25%» et le «blocage des prix des carburants pour 3 mois».

Dès fin mai, Hollande veut transmettre un projet de «Pacte de responsabilité, de croissance et de gouvernance» aux partenaires européens de la France pour compléter et modifier le traité de stabilité.

Réforme fiscale et bancaire

Entre juillet et août, lors de la session extraordinaire du Parlement, François Hollande concentre sa feuille de route sur les réformes fiscale et bancaire phares de son programme.

Le volet fiscal comprend notamment le «plafonnement et (la) suppression de niches fiscales», la «modulation de l’impôt sur les sociétés au bénéfice des PME et des entreprises qui réinvestissent leurs bénéfices», la «taxation des revenus du travail comme ceux du capital», et bien sûr la très symbolique «tranche d'imposition à 75% au-dessus de 1 million d'euros».

Première année de mandature, d'août 2012 à juin 2013

Sous l'intitulé «Poursuivre les réformes de structure pour moderniser le pays», Hollande annonce un nouvel acte de décentralisation et la création d'une banque publique d'investissement. 

Sur le volet de la jeunesse, dont il a fait une priorité de campagne, François Hollande prévoit une loi d'orientation et de programmation sur l'éducation nationale (création notamment des 60.000 postes d'enseignants) et la création des emplois d'avenir, qu'il chiffre à 150.000 dont 100.000 dans la première année qui suivra l'entrée en vigueur de la loi.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte