France / Politique

Le garçon de «la gifle de Bayrou» condamné à de la prison ferme

Temps de lecture : 2 min

LE JEUNE GARÇON QUE FRANÇOIS BAYROU AVAIT GIFLÉ en 2002 a été condamné à quatre mois de prison ferme dans une affaire d'outrage aux forces de l'ordre, rapporte les Dernières Nouvelles d'Alsace.

L'épisode de 2002, filmé, était devenu l'un des moments marquants de la campagne de 2002: dans un bain de foule en marge d'un meeting à Strasbourg, François Bayrou sent une main se glisser dans la poche de sa veste. Il se retourne, aperçoit un enfant à côté de lui, lui flanque une gifle assortie d'un «Tu me fais pas les poches!».

Le jeune homme a hérité du surnom de «Bayrou» depuis cette histoire, même les policiers l'appellent comme ça, d'après son avocat Maître Thomas Beaugrand. Il a six condamnations à son casier judiciaire, pour la plupart prononcées par le tribunal pour enfants.

Sa peine de prison ferme vient d'une affaire qui date de juillet 2011, quand des policiers ont interpellé son cousin. Un attroupement s'est formé autour d'eux, avec notamment le père du jeune homme. «Mon père a été gazé, c'est vrai que j'ai insulté le policier», a-t-il dit à la barre du tribunal correctionnel de Strasbourg, contestant en revanche avoir lancé des projectiles vers l'agent.

Newsletters

Avec Monique Villemin, un personnage-clé de l'affaire Grégory disparaît

Avec Monique Villemin, un personnage-clé de l'affaire Grégory disparaît

La grand-mère du petit garçon est décédée le 19 avril à l'âge de 88 ans. A-t-elle emporté le secret dans sa tombe?

Ensemble

Ensemble

Lentement mais sûrement pas

Lentement mais sûrement pas

Newsletters