France / Politique

Nicolas Hulot exprime son désarroi dans les médias

Temps de lecture : 2 min

LE CANDIDAT MALHEUREUX A LA PRIMAIRE ECOLOGISTE Nicolas Hulot a exprimé son désarroi sur France 2 (dimanche 1er avril) et France Inter (lundi 2). Mécontent de la tournure prise par les débats de la campagne présidentielle, l'ex-animateur regrette que les questions d'écologie ne soient guère prises en compte.

«On est happés par le court terme, la crise économique a bouté la crise écologique hors de nos écrans radar.»

Hulot est par ailleurs resté silencieux sur son vote au premier tour de l'élection. A la question de savoir s'il soutiendrait Eva Joly, il a répondu sur le plateau de France 2:

«Je ne veux plus rentrer dans ce jeu-là, je pense que l'écologie est au-dessus des partis. Je me déterminerai en temps utile.»

Hulot s'est alors contenté de dire qu'il voterait «pour la planète»... Le sénateur EELV Jean-Vincent Placé, présent lundi 2 avril sur RTL en remplacement d'Eva Joly, victime d'une chute dimanche soir et hospitalisée à Paris, a mal pris cette ambiguïté entretenue par l'ex-candidat à la primaire. Ce dernier ayant pourtant justifié cette absence de soutien clair en précisant qu'il était tenu à un devoir de réserve par la Fondation pour la nature et l'homme dont il est le fondateur.

Newsletters

Avec Monique Villemin, un personnage-clé de l'affaire Grégory disparaît

Avec Monique Villemin, un personnage-clé de l'affaire Grégory disparaît

La grand-mère du petit garçon est décédée le 19 avril à l'âge de 88 ans. A-t-elle emporté le secret dans sa tombe?

Ensemble

Ensemble

Lentement mais sûrement pas

Lentement mais sûrement pas

Newsletters