PresidentiellePrésidentielle 2012 live directFrance

Le top 10 des meilleures «cheminaderies» de Jacques Cheminade

Aurélia Morvan, mis à jour le 06.04.2012 à 11 h 16

Jacques Cheminade à Montpellier le 29 mars 2012. REUTERS/Pascal Parrot

Jacques Cheminade à Montpellier le 29 mars 2012. REUTERS/Pascal Parrot

ENTRE POINT GODWIN, CONSPIRATIONNISME ET OBSESSION LUNAIRE, Jacques Cheminade, énarque, ancien haut fonctionnaire et candidat «bizarroïde» du parti Solidarité & Progrès pour la présidentielle 2012, «fait penser à un savant farfelu aux thèses ébouriffantes», selon les mots de Hervé Gattegno, rédacteur en chef du Point.

Jacques Cheminade reprend les thèmes de prédilection de son «mentor» Lyndon LaRouche, dont il défend les idées en France. Milliardaire raciste et négationniste, cet homme politique américain est entre autres «persuadé que l'accession d'Hitler au pouvoir en Allemagne a été planifiée par le Royaume-Uni; que les Beatles sont une émanation des services de propagande britanniques; que l'administration Bush a elle-même commandité les attentats du 11-Septembre; que la reine Elisabeth II contrôle le trafic de drogue international; que l'homosexualité est un coup du KGB...», rappelle le site de France Télévisions.

Les déclarations de Jacques Cheminade sont donc elles aussi une vraie mine d'or qui, grâce à l'égalité du temps de parole, pourrait encore s'enrichir dans les jours à venir.

Voici un top 10 des meilleures «cheminaderies» de Jacques Cheminade .

10. Un peu de conspirationnisme pour commencer, avec un extrait de son projet culturel «contre l'arbitraire de l'émotion et le sommeil de la raison»:

«La culture actuelle, essentiellement basée sur la perception des sens, s’adresse aux "tripes" et aux émotions irrationnelles. C’est précisément ce pourquoi elle est promue par l’oligarchie car elle a pour but de ramener l’être humain à l’animal, quand elle ne cherche pas explicitement à faire sortir la bête en vue d’une stratégie de contrôle des populations.»

9. Sur Sud Radio, mardi 27 mars, il rappelait à sa manière, sa principale bataille, celle qu'il mène contre le monde de la finance: «Pour combattre la City et Wall Street, il faut aussi l'accent du sud.»


8. Lors de son passage au Petit Journal, mercredi 28 mars, il lance au présentateur Yann Barthès: «Je ne sais pas si vous prenez de la coke mais [si c'était le cas] je vous saluerai quand même et j'aurai de la sympathie pour vous quand même», faisant ironiquement référence aux déclarations de l'ancien patron de Canal+ Pierre Lescure, qui affirmait en 2011 que la cocaïne circulait beaucoup au sein de la chaîne dans les années 1990.

7. En réaction à la tuerie de Toulouse, Jacques Cheminade affirme que «très souvent, ces meurtres de masse sont associés à des jeux vidéo violents que les gens ont vus ou écoutés, ce n'est pas la cause mais ça crée un climat». Une idée qui n'est pas sans rappeler la déclaration très commentée de... Laure Manaudou, qui s'insurgeait sur son compte Twitter: «Supprimez ces jeux vidéos à la c... et ça ira déjà mieux.»

Une accusation que l'on retrouve dans son programme d'ailleurs, avec une question forte:  

«Peut-on réellement défendre la Liberté, l’Égalité et la Fraternité lorsque l’on occupe son temps libre à tuer virtuellement ses semblables dans des jeux comme World of Warcraft, Call of Duty (dont l’un des derniers épisodes se situe à Paris)?»

6. Toujours sur le thème de «l’industrie numérique du divertissement», Jacques Cheminade comparait en 2007 les réseaux sociaux MySpace et Facebook, sur lequel il possède par ailleurs une page, à «un camp de concentration mental sans larmes».

5. Candidat à la présidentielle en 1995 —il avait obtenu 0,28% des votes au premier tour—, ses comptes de campagne avaient été rejetés par le Conseil constitutionnel, notamment parce qu'il aurait effectué des prêts sans intérêts qui, requalifiés en «dons», dépassaient le plafond autorisé. A ce sujet, Jacques Cheminade commente sur France Inter: «Le code civil dit "un prêt se caractérise par la nécessité de rembourser avec ou sans intérêt" donc probablement on a cru que j'étais un musulman», une «plaisanterie» selon lui, faisant référence à l'interdiction de l'intérêt imposé par l'islam.

4. Tout comme LaRouche, Jacques Cheminade n'aime pas trop Barack Obama. Son «mentor» affirmait au sujet de la réforme américaine de la santé que c'est «un crime contre l’humanité, tout comme l’a été la réforme de la santé de l’Allemagne nazie (…)», et selon lui, les lois d'Hitler «étaient légales mais absolument néfastes, comme le projet de loi d’Obama».

Jacques Cheminade, en bon élève, abonde en ce sens au micro de France Inter:

«La politique d'Obama (...) c'est une politique de Wall street. Et ce sont ces mêmes milieux de Wall Street qui ont mis, avec le grand-père de Bush, le pied d'Hitler à l'étrier en Allemagne, qui l'ont financé. Donc, on retrouve cette même tendance.»


Jacques Cheminade par franceinter

3. Jacques Cheminade n'aime pas trop Elisabeth II non plus. Le 21 mars, sur La Chaîne Parlementaire (LCP), il soutient que «la reine d'Angleterre tire sa fortune du trafic de drogue». Si son ami Lyndon LaRouche affirme qu'elle a été manipulée par «les banquiers juifs de la City»*, Jacques Cheminade lui, préfère évoquer une «tradition en Angleterre qui était celle des Rothschild», célèbre famille de banquiers juifs, «qui ont depuis longtemps fait toutes sortes de trafics».

2. Revenons en France avec un extrait de son programme pour l'éducation:

«Mon projet est de faire "parler croquant" en remettant la langue de Villon et de Rabelais au poste de commande. Il est en effet urgent, à la mesure de mon projet, de revitaliser notre langue devenue aujourd’hui anémiée par l’esprit de Cour, le cartésianisme et la destruction par les médias. Nous ne devons plus jamais laisser les Céline marauder et braconner aux frontières de notre langue. Nous devons nous-mêmes lui redonner une vie parlée, la couleur et la tonalité d’une langue musicale vivante que la pratique du chant choral telle que je la conçois aidera à faire naître.»

1. Terminons avec son sujet de prédilection: l'espace. Jacques Cheminade affiche sur son site Internet et dans les médias sa réelle obsession pour la question extraterrestre. Il explique qu'il veut une «industrialisation de la Lune» et l'exploration de Mars pour «y créer nous-mêmes les conditions d'une vie possible», le tout grâce à la «mise en place d'un corridor thermonucléaire entre la Terre et Mars, via la Lune». Tout simplement.

Bonus à sa décharge: En 1995, Jacques Cheminade avait tout de même annoncé la crise financière dans laquelle se trouve le monde depuis 2007, alors honorons sa demande, arrêtons de rire et regardons-le «d'une autre manière, avec une autorité certaine».

Aurélia Morvan

* Article actualisé le vendredi 6 avril: contrairement à ce que nous écrivions dans une première version de cet article, ce n'est pas Jacques Cheminade qui évoque les «banquiers juifs de la City» mais Lyndon LaRouche. Retournez à l'article

Aurélia Morvan
Aurélia Morvan (48 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte