France / Présidentielle 2012 live direct / Presidentielle

2007 dans le rétro, épisode 76: Le FN tente de se relancer après les affrontements de la gare du Nord

Temps de lecture : 2 min

Jean-Marie Le Pen à Saint-Cloud, 30 mars 2007. REUTERS/Régis Duvignau
Jean-Marie Le Pen à Saint-Cloud, 30 mars 2007. REUTERS/Régis Duvignau

30 MARS 2007. C’EST UNE AUBAINE POUR LE FRONT NATIONAL. Au moment où François Bayrou semble en difficulté sur le thème de la sécurité, le parti d’extrême droite profite des affrontements survenus à la gare du Nord le 27 mars pour se relancer.

Et les paroles racistes ne sont jamais bien loin, comme dans la déclaration de Jean-Marc de Lacoste Lareymondie, secrétaire départemental frontiste de la Charente-Maritime:

«Quand, dans nos campagnes, les gens voient ces hordes de nègres se battre contre la police, cela leur rappelle les émeutes de novembre 2005 et les conforte dans leur vote de 2002 .»

Alors que Nicolas Sarkozy dénonce «la faillite morale de la gauche», le FN préfère quant à lui s’attaquer à l’ex-ministre de l’Intérieur et sa «prétendue politique de sécurité». Pour Jean-Marie Le Pen c’est certain, la cause des «émeutes» est «l'immigration de masse et tous les problèmes qui s'y rapportent: les problèmes de l'école, du chômage, du logement».

Mathieu Perisse Journaliste

Newsletters

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Prétendre que le voile islamique est compatible avec le féminisme est pour le moins hasardeux. Comment un marqueur religieux établissant une différence entre les sexes pourrait-il porter des idées d'émancipation, de liberté et d'égalité?

Est-on libre d’écrire ce qu’on veut dans une tribune de stade?

Est-on libre d’écrire ce qu’on veut dans une tribune de stade?

La banderole est l'un des moyens d'expression privilégiés des supporters. Il arrive pourtant qu'elle soit interdite de match, comme à Toulouse, fin février.

La France continue à vivre au-dessus de ses moyens

La France continue à vivre au-dessus de ses moyens

Prudence... et action rapide. Selon Pierre-Yves Cossé, commissaire au Plan de 1988 en 1992, l'embellie apparente de certains indicateurs économiques ne signifie absolument pas une prochaine sortie de crise.

Newsletters