France / Politique

Education: cafouillage de François Hollande sur le bac numérique

Temps de lecture : 2 min

François Hollande lors d'un meeting à Nice, 27 mars 2012. REUTERS/Jean Amet
François Hollande lors d'un meeting à Nice, 27 mars 2012. REUTERS/Jean Amet

Aussitôt annoncée, aussitôt enterrée. Dans une interview donnée à Femme Actuelle à paraître le 2 avril, François Hollande annonce la création «d’une nouvelle filière, au côté de S, ES ou L, orientée vers le numérique», rapporte Europe 1.

Mais l’entretien n’est pas encore publié qu’il est déjà corrigé. Pour Fleur Pellerin, en charge de l’économie numérique dans la campagne, il ne s’agira pas d’une quatrième filière, mais bien d’une spécialité que les lycéens pourront choisir au bac.

Une option… déjà prévue. Une matière intitulée «Informatique et sciences du numérique» sera en effet accessible pour les lycéens passant un bac S à partir de la session 2013. François Hollande pourrait en revanche la généraliser à toutes les filières.

Dès septembre 2011, nous mettions l’accent sur les carences de l’Education nationale dans ce domaine. Un quart de siècle après le plan Informatique pour tous, présenté en 1985 par Laurent Fabius, l’informatique et la programmation sont devenus incontournables, tandis que l’initiation et l’enseignement de ces matières sont restés quasiment inexistants.

En ce qui concerne Internet, les moyens sont tout aussi insuffisants. L'école demeure pour l'instant un lieu où son enseignement est absent, aucune réforme des programmes scolaires n'ayant instauré un véritable volet informatique.

Newsletters

Avec Monique Villemin, un personnage-clé de l'affaire Grégory disparaît

Avec Monique Villemin, un personnage-clé de l'affaire Grégory disparaît

La grand-mère du petit garçon est décédée le 19 avril à l'âge de 88 ans. A-t-elle emporté le secret dans sa tombe?

Ensemble

Ensemble

Lentement mais sûrement pas

Lentement mais sûrement pas

Newsletters