France / Politique

Dans la Somme, des affiches de Nicolas Dupont-Aignan mélangées à celles de Marine Le Pen

Temps de lecture : 2 min

L'affiche de campagne de Nicolas Dupont-Aignan dans la Somme. Photo extraite du blog de François Grenier.
L'affiche de campagne de Nicolas Dupont-Aignan dans la Somme. Photo extraite du blog de François Grenier.

SUR LEUR BLOG, LES MILITANTS DU FRONT NATIONAL DE LA SOMME N'EN DÉMORDENT PAS: leurs affiches appelant à voter pour leurs candidats aux dernières cantonales ont été «détournées» par celles des militants de Debout la République, le parti de Nicolas Dupont-Aignan, s’indignent-ils.

Le logo et le slogan du député de l’Essonne auraient été collés de manière astucieuse sur l'affiche du FN, laissant apparaître l'image d’un poing serré sur un drapeau français, un des symboles du Front national, ainsi que le slogan «Défendons nos couleurs», utilisé régulièrement par le FN.

Pour François Grenier, responsable de Debout la République dans l’est de la Somme, qui se présente comme «un ami de vingt ans de Nicolas Dupont-Aignan», il s'agit d’un «bricolage» destiné à «titiller le Front national».

Ancien cadre du MPF de Charles Pasqua et Philippe de Villiers, passé ensuite par le FN, le militant explique que ce montage était censé amuser, mais aussi montrer que «le FN n’a pas le monopole de la nation»:

«Nous avons été très déçus par Marine Le Pen. L’idée de ce montage d’affiches était de garder ce qui nous rassemble: la défense de nos couleurs et la souveraineté.»

Article actualisé le 30 mars 2012: contrairement à ce que nous écrivions dans un premier temps, l'affiche du FN n'est pas une affiche de Marine Le Pen mais une affiche des dernières cantonales.

Newsletters

VGE, président du cool trente ans avant Obama

VGE, président du cool trente ans avant Obama

Valéry Giscard d'Estaing est mort ce mercredi 2 décembre à l'âge de 94 ans. Tout au long de sa vie politique, l'ancien président de la République n'aura cessé de tenter de se construire une image d'homme moderne, en rupture avec les chefs d'État...

Avec Monique Villemin, un personnage-clé de l'affaire Grégory disparaît

Avec Monique Villemin, un personnage-clé de l'affaire Grégory disparaît

La grand-mère du petit garçon est décédée le 19 avril à l'âge de 88 ans. A-t-elle emporté le secret dans sa tombe?

Ensemble

Ensemble

Newsletters