France / Politique

Sondages: Sarkozy devant au premier tour pour une majorité d'instituts

Temps de lecture : 2 min

Déclaration de Nicolas Sarkozy, le mercredi 21 mars 2012 à l'Elysée. REUTERS/Francois Mori/Pool.
Déclaration de Nicolas Sarkozy, le mercredi 21 mars 2012 à l'Elysée. REUTERS/Francois Mori/Pool.

UNE MAJORITÉ DES INSTITUTS DE SONDAGE –CINQ CONTRE TROIS– DONNE DÉSORMAIS NICOLAS SARKOZY DEVANT FRANCOIS HOLLANDE AU PREMIER TOUR, matérialisant en partie le «croisement des courbes» tant attendu par l’UMP, même si celui-ci ne se traduit pas pour l’instant par un renversement des scores au second tour.

Dans une enquête publiée mercredi 28 mars, TNS Sofres donne pour la première fois le chef de l'Etat (29%) devant son principal rival (28%). Idem chez Opinion Way, où Sarkozy (28%) passait également devant Hollande (27%) mardi, et Harris Interactive, qui donnait des chiffres identiques le même jour. CSA, qui donne mercredi le chef de l’Etat à 30% et Hollande à 26%, soit des chiffres qui se rapprochent de ceux de 2007 au premier tour (31,2% pour lui, 25,9% pour Ségolène Royal), avait cet ordre d’arrivée depuis le 22 mars. Ifop, qui a Sarkozy à 28,5% et Hollande à 27%, avait donné cet ordre pour la première fois le 13 mars.

Seuls trois instituts donnent donc encore Hollande devant Sarkozy au premier tour: 28% contre 27,5% pour Ipsos mardi, 29,5% contre 28% pour BVA, dont la dernière enquête date du 22 mars, et 30,5% contre 27,5% pour LH2, dont la dernière enquête date du 18 mars.

Au second tour, l’ensemble des sondages donne encore le candidat socialiste vainqueur avec 53% à 55% des voix, une marge qui s’effrite cependant.

Newsletters

VGE, président du cool trente ans avant Obama

VGE, président du cool trente ans avant Obama

Valéry Giscard d'Estaing est mort ce mercredi 2 décembre à l'âge de 94 ans. Tout au long de sa vie politique, l'ancien président de la République n'aura cessé de tenter de se construire une image d'homme moderne, en rupture avec les chefs d'État...

Avec Monique Villemin, un personnage-clé de l'affaire Grégory disparaît

Avec Monique Villemin, un personnage-clé de l'affaire Grégory disparaît

La grand-mère du petit garçon est décédée le 19 avril à l'âge de 88 ans. A-t-elle emporté le secret dans sa tombe?

Ensemble

Ensemble

Newsletters