PresidentiellePrésidentielle 2012 live directFrance

2007 dans le rétro, épisode 75: Gérard Schivardi n'est pas «le candidat des maires»»

Mathieu Perisse, mis à jour le 29.03.2012 à 9 h 48

Gérard Schivardi dans sa commune de Mailhac, 29 mars 2007 (capture d'écran).

Gérard Schivardi dans sa commune de Mailhac, 29 mars 2007 (capture d'écran).

29 MARS 2007. N’EST PAS «LE CANDIDAT DES MAIRES» QUI VEUT. La Commission nationale de contrôle de la campagne présidentielle invalide l’affiche et la profession de foi de Gérard Schivardi. Le maire de Mailhac (Aude), soutenu par le Parti des travailleurs, se présentait en effet comme le «candidat des maires». Une affirmation injustifiée selon la Commission.

Quelques jours auparavant, l’Association des maires de France (AMF), qui revendique 36.000 adhérents, avait décidé de poursuivre en justice Gérard Schivardi afin de «mettre fin à la confusion», rappelant qu’elle «ne soutient ni ne présente aucun candidat».

Le remplacement des 25 millions de professions de foi et  des 18.000 affiches déjà imprimées pourrait coûter plus de 300.000 euros à l’équipe de Gérard Schivardi, qui a cependant promis «d’aller jusqu’au bout» malgré ce «coup porté contre la liberté d’expression».

En 2012, le Parti des travailleurs a décidé de ne pas présenter de candidat à l’élection présidentielle, que Gérard Schivardi qualifie de «mascarade de démocratie».


Mathieu Perisse
Mathieu Perisse (47 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte