PresidentiellePrésidentielle 2012 live directFrance

Nathalie Arthaud et les conflits d'intérêts

Emmanuel Daniel, mis à jour le 05.04.2012 à 18 h 28

Pour Lutte ouvrière, publier des déclarations d'intérêts ne résoudra pas les problèmes car le mal est plus profond.

Nathalie Arthaud dans l'enceinte du lycée Le Corbusier d'Aubervilliers / Sébastien Tronche

Nathalie Arthaud dans l'enceinte du lycée Le Corbusier d'Aubervilliers / Sébastien Tronche

Slate.fr a pris le relais de l'ONG Transparence International France en sollicitant les candidats à l'élection présidentielle pour qu’ils publient leur déclaration d’intérêts, un document qui permet de s’assurer que, dans le cadre d’une décision publique, des intérêts personnels n’interviennent pas pour fausser l’impartialité des décideurs. Si une telle situation se présente, elle est détectée grâce à la déclaration d’intérêts et la personne concernée doit s’abstenir de participer à la décision. La publication d’un tel document permet aussi de protéger les décideurs publics contre les soupçons d’un mélange des genres.

Nous avons réalisé une fiche pour chacun des candidats regroupant leurs opinions sur la question de la lutte contre les conflits d'intérêts, leur déclaration (quand elle a été envoyée) et ce qu'ils ont «oublié» de déclarer. Envoyez-nous toute information sur des intérêts que nous aurions omis dans cette fiche à infos @ slate.fr.

***

Sa fiche Wikipol


Ce que Nathalie Arthaud a dit sur les conflits d'intérêts

Lutte ouvrière ne croit pas à l’efficacité d’une déclaration d’intérêts pour lutter contre les dérives de nos gouvernants. Pour le parti trotskiste, c’est un «simulacre de réponse du gouvernement à toutes les affaires de conflits d’intérêts». Selon eux, une fiche ne résoudra pas les problèmes car le mal est profond. «Le véritable conflit d’intérêts se situe à un bien autre niveau. Tous ces ministres sont corps et âme acquis à la grande bourgeoisie et ils gouvernent l’État avec un respect absolu des intérêts du grand patronat», écrivait le parti dans un communiqué en parlant notamment de l’affaire Woerth-Bettencourt. 

«En fait, c'est l'ensemble de l'appareil d'État qui défend les intérêts des groupes capitalistes», peut-on lire dans un éditorial publié sur leur site en février 2011. Pour l’instant, la porte-parole du mouvement, Nathalie Arthaud, ne s’est pas exprimée directement sur la question et fait partie des trois candidats qui n’ont pas répondu à l’appel lancé par l’ONG Transparence international France pour plus de transparence dans la vie politique français, avec Marine Le Pen et Nicolas Sarkozy.

Sa déclaration d'intérêts

Nathalie Arthaud nous a envoyé sa déclaration d'intérêt disponible sur le site de Transparence International France. Celle-ci est vide à l'exception de la partie «Activité professionnelle actuelle et sources de revenus d’activités», où elle a précisé qu'elle est «enseignante au lycée Le Corbusier à Aubervilliers».

Ce qu'elle n'a pas déclaré

Rien à déclarer pour la porte-parole de Lutte ouvrière. A part son poste de professeur d’économie et de gestion au lycée Le Corbusier à Auvervilliers, Nathalie Arthaud affirme ne toucher aucun autre revenu et ne jouir d'aucune autre responsabilité (rémunérée ou non) dans une quelconque organisation ou société. Elle omet néanmoins de déclarer son mandat de conseillère municipale à Vaulx-en-Velin (69), fonction pour laquelle elle touche une indemnité mensuelle maximale de 228 euros, qu'elle assiste ou non aux séances.

Emmanuel Daniel

Nos autres fiches-candidats sur les conflits d'intérêt:

Envoyez-nous toute information sur des intérêts que nous aurions omis dans cette fiche à infos @ slate.fr

Emmanuel Daniel
Emmanuel Daniel (37 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte